Projet de construction du siège de l’assemblée : Damaro et des cadres du ministère de la Ville sur le site à Koloma

0
757

Le président de l’Assemblée nationale et le secrétaire général du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire ont visité ce jeudi le site devant abriter le siège du parlement au centre directionnel de Koloma, a-t-on constaté sur place.

Au terme de la visite, le président de l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara a déploré qu’il n’y ait  pas eu  grand-chose tout ce temps, sur le nouveau site affecté à son institution.

«On avait accordé à l’Assemblée nationale un site pour la construction de son siège. Nous avons été bénéficiaires d’un don d’un pays ami, notamment la République populaire d Chine d’une enveloppe de 40 millions de dollars usd pour la construction d’un complexe pour l’Assemblée nationale. On avait un premier site qu’on avait identifié mais, pour des raisons techniques dont je ne peux pas parler, il y a eu un réaménagement du centre directionnel de Koloma. C’est pourquoi nous sommes venus aujourd’hui pour identifier notre nouveau site mais très malheureusement, nous n’avons pas trouvé grand-chose», a-t-il regretté.

Poursuivant, Amadou Damaro Camara a laissé entendre qu’l y a un comité de suivi qui a été créé à cet effet et ce comité va rester sur le terrain avec les techniciens, afin qu’ils puissent recourir vite à leur partenaire.

« Le dernier mail de notre partenaire que nous avons reçu, ils ont dit qu’ils sont prêts de commencer les travaux aussitôt que possible  début juillet 2020 », a-t-il révélé.

Et d’ajouter qu’à part la présidence de la République, aucune institution n’a un siège en République de Guinée. « Elles sont toutes en location d’où il faut commencer quelque part pour mettre fin à cette situation », a-t-il indiqué.

Prenant la parole, le Secrétaire général du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire l’ingénieur Mohamed Maama Camara a fait savoir les raisons du réaménagement du centre directionnel de Koloma, avant de rassurer le président de l’Assemblée Amadou Damaro Camara.

« Il y a eu un premier plan d’aménagement qui a été fait par un cabinet qui date de plus d’une décennie. L’évolution étant ce qu’elle est, il y a eu un réaménagement de ce plan. Cela a fait que les premières affectations ou identifications de parcelles pour les différentes institutions ont changé. C’est ce qui fait que le site de l’Assemblée nationale a été déplacé. Le nouveau site de l’Assemblée nationale a été piqueté par nos services mais très malheureusement, le site n’ayant pas un service de surveillance, des gens nécessiteux des barres de fer que nous avons plantées sont venus les vandaliser. Au nom du ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, nous rassurons que le travail sera fait très rapidement », a-t-il promis.