Projet SCAFEJ : Plan International lance les activités HIMO en Moyenne Guinée

0
409

En Guinée, plusieurs jeunes et  femmes sont confrontés au problème du chômage, cette situation conduit bon nombre d’entre eux à l’exode rural et à l’immigration clandestine. Ce phénomène touche généralement les personnes âgées de 15 à 35 ans déscolarisés et sans métier ou diplômés sans emploi. C’est dans ce cadre de contexte que Plan International Guinée a proposé de prolonger les activités du ROSCED à travers ce nouveau projet Société Civile pour l’Autopromotion Féminine et l’Emploi des Jeunes (SCAFEJ).

Pour la mise en œuvre de son programme en Guinée, Plan International Guinée en collaboration avec l’Union européenne a lancé les travaux de la Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO) dans 24 communes des régions de Labé et Mamou. Dans la région de Labé, ce sont : Gadha Woundou, Matakaou, Pilimini et Fafaya pour la Préfecture de Koubia ; Djountou, Parawol, Thiaguel Bori et Herico dans la préfecture de Lélouma ; Sannou, Dionfo, Popodara et la Commune Urbaine de Labé pour la Préfecture de Labé ; Timbi Madina, Bantiguel, Brouwal Tappet et Maci pour la Préfecture de Pita ; Bodie, Kébaly, Kaala et Koba pour la Préfecture de Dalaba ; Soyah, Dounet, Boulliwel et la Commune Urbaine de Mamou pour la Préfecture de Mamou. Les differents lancement se sont déroulés du 24 août au 06 septembre 2020.

L’objectif indique t-on « est de renforcer les Organisations de la Société Civile (OSCs) pour qu’elles opèrent comme acteurs de gouvernance et de développement en Moyenne Guinée afin de contribuer à la croissance durable pour l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des enfants dans les communautés ».

Pour atteindre cet objectif, le projet s’articule autour des trois axes principaux:

1. Le renforcement des capacités techniques, matérielles et institutionnelles des OSCs destiné à faire d’elles des interlocuteurs valables et des partenaires efficaces des Autorités Locales ;

2. Le renforcement de capacités des jeunes, en particulier des jeunes filles, dans l’exercice de leurs droits civils ;

3. Le développement à grande échelle de l’accès au crédit et à l’entreprenariat pour les jeunes, particulièrement les jeunes filles.

L’une des activités du troisième axe (résultat) est la réalisation des travaux  de Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO) dans les 24 communes d’intervention du projet des régions de Mamou et Labé. Ceci par l’identification des activités HIMO, des 100 jeunes travailleurs HIMO par commune, l’évaluation des travaux à réaliser issues des Plan de Développement  Locale (PDL) des communes, l’achat des équipements : matériels de protection individuel , les trousses médicales, la formation des superviseurs locaux sur la gestion des chantiers HIMO, le règlement des travaux ,le soutiens  à la réalisation des activités HIMO pendant  la pandémie COVID19 et assurer le respect des barrières sanitaires. Les kits de protection individuels ont été mis à la disposition des 2400 jeunes travailleurs. Le coût total de la thématique HIMO est de : 3 Milliards 324 millions 900 mille trois Francs Guinéens).

Ainsi, le montant prévu comme prime est de 30 000 GNF par jour travaillé pendant les 17 semaines  pour l’ensemble des 2400 jeunes travailleurs HIMO dont 1 536 femmes soit 64 %  dans les 24 communes d’intervention.

A Mamou, c’est le vendredi 04 septembre 2020 que les travaux HIMO ont été lancés dans la commune Urbaine  en présence du Directeur des Micro Réalisation représentant de Monsieur le Préfet, du Directeur Préfectoral de la Jeunesse (DPJ), du Maire et ses conseillers, du Conseiller Régional des Organisation de la Société Civile ,l’équipe de Plan à travers son Coordinateur de Zone, du Responsable Technique HIMO et du Partenaire de mise en œuvre qui est Action des Femmes Volontaires pour le Développement Durable (AFVDD) codemandeur de la région de Mamou  à  travers sa Présidente et les deux (2) superviseurs HIMO, des medias de la place et des 100 jeunes  travailleurs HIMO.

Madame Sonna Barry présidente de l’AFVDD dans son intervention est revenue sur l’activité identifiée « dans la commune urbaine de Mamou, l’activité retenue après l’évaluation technique dans le cadre du projet SCAFEJ est l’entretien d’une piste de 7 KM dans le Quartier Petel pendant 17 semaines pour 2 jours de travail par semaine et 30 000 GNF prévus comme prime à chaque travailleur .Les paiements se feront  le dernier jour de la semaine » précise t-elle.

Mamadou Fatako Baldé coordinateur de Zone, a au nom du chef de projet, fait un briefing sur le projet SCAFEJ et particulièrement sur l’approche HIMO et a encouragé les jeunes travailleurs d’être ponctuel dans la mise en œuvre pour pouvoir épargner au niveau des  Groupement d’Epargne et de Crédit (GECs) afin de réaliser des Activités Génératrices de Revenus (AGRs) et aux autorités communales de s’approprier de l’approche pour pérenniser les acquis. D’autre part, il a précisé que le Fouta est une région où le rôle des femmes et des jeunes au sein des communautés est particulièrement dévalorisé et les OSCs, par leur proximité avec les populations, constituent les meilleurs vecteurs de changement dans ce domaine.

Elhadj Amadou Tidjane Diallo Maire de la Commune Urbaine de Mamou de remercier les partenaires donateurs, particulièrement Plan International pour l’appui inestimable dont bénéficie les communautés notamment les écoles construites au compte du Projet PEB-G, le projet ROSCED, base du projet SCAFEJ qui fait la fierté dans toutes  les communes bénéficiaires. Il a également remercié les travailleurs HIMO pour leur engagement auprès de la commune pour le développement de Mamou.

Le DMR de Mamou Mamady Magasssouba, représentant de Monsieur le Préfet, a salué les efforts de plan international Guinée et l’Union Européenne  dans la préfecture de Mamou  à travers le ROSCED qui a été une base du présent projet SCAFEJ avant de procéder au lancement officiel de l’activité d’entretien léger de la piste de Petel sur une distance de 7 Km dans la commune urbaine de Mamou.

Le projet Société Civile pour l’Autopromotion Féminine et l’Emploi des Jeunes cofinancé par l’Union Européenne et Plan International, couvre vingt-quatre (24) communes des préfectures de Mamou, Dalaba, Pita dans la Région Administrative de Mamou et les préfectures de Labé, Koubia, Lélouma dans la Région Administrative de Labé. Il sera exécuté pendant une durée de 30 mois, allant du 1er janvier 2020 au 30 juin 2022. Pour un budget total de 1 600 000 EURO.

Il est important de signaler que les jeunes notamment les jeunes femmes travailleurs HIMO doivent intégrer les GEC pour pouvoir épargner une partie de leur prime leur permettant de réaliser des AGR individuelles ou de Groupe et cela pour faciliter leur autonomisation.