Promotion de l’éducation et du sport chez les jeunes filles : le projet Foot For Change présente son bilan annuel

0
709

Après douze mois d’activités, le comité de pilotage de Foot For Change a procédé jeudi 1er août à la présentation de son bilan à ses partenaires. C’était au siège du consortium Winning-SMB, sis à Kaloum. Cette première année du projet s’est soldée sur un bilan mitigé, estime Aliou Dalein Barry, l’un des responsables dudit projet.

‘’En dépit des progrès enregistrés sur le plan scolaire avec 9 candidates au brevet, 3 sont admises. Au collège où elles sont très nombreuses, il y a eu du succès, soit 10 sur 23. Et au baccalauréat, on compte avoir une admise sur les 2 candidates. Cependant en sport, des progrès ont été enregistrés’’, a-t-il précisé.

Quant au coach de l’académie Foot élite, il se réjouit des résultats glanés à la faveur de cette année. ‘’ plusieurs filles de notre académie savent taper dans le ballon et utiliser les fondamentaux du football. En un temps record et en 9 maths, toutes compétitions confondues, on a enregistré 6 victoires. A cela s’ajoute, la sélection de 6 joueuses de l’académie lors de la détection organisée par la Fédération guinéenne de football dans le cadre de la relance du football féminin en Guinée ‘’, rappelle le coach camus.

L’objectif de ce projet est de promouvoir l’insertion socioéconomique et professionnel de la jeune fille à travers le sport et les études. L’académie foot élite est un projet initié en partenariat avec la fondation Winning-SMB consortium, nous précise-t-on.

« Prônant un changement de mentalité, il s’agit de faire comprendre à l’opinion nationale qu’une fille, à l’image d’un garçon, peut jouer le football sans que cela ne soit perçu comme une dépravation. En plus, le foot parmi tant de disciplines, est un sport particulier qui inculque certaines valeurs chez les pratiquants comme la discipline, l’effort du dépassement de soi. Cela permet aux filles bénéficiaires d’avoir des comportements plus conséquents dans leur vie. Dans cette phase expérimentale du projet nous comptons jeter les bases de la relance du football féminin. Nous esp

érons qu’au bout de ces deux ans, nous pourrons avoir des résultats qui permettent de continuer au-delà de cette durée et d’étendre vers une autre zone du pays, d’aller progressivement. Nous espérons l’amener jusqu’au niveau qu’il soit repris par les instances nationales. Il faut par ailleurs souligner que cet ambitieux projet embrasse une cinquantaine de jeunes filles dont l’âge varie entre 13 et 23 ans, qui fréquent les établissements d’enseignement scolaire et universitaire du pays. Pour les prochaines années, les responsables du comité de pilotage du projet caressent le rêve de pérenniser le bail avec la SMB afin d’atteindre d’autres résultats pour l’épanouissement des jeunes filles en Guinée », a expliqué Aliou Barry.