Promotion des industries : la Guinée et l’ONUDI signent un accord de plus de 21 millions US

0
411

Le gouvernement, à travers le ministère de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et l’ONUDI ont signé ce vendredi 29 mai un accord à hauteur de 21 millions 950 mille dollars Us.  Il s’agit d’un fonds qui financerait en Guinée le programme de développement industriel inclusif pour une durée de trois ans (2020-2023).

Peu avant la signature, le Représentant pays de l’ONUDI en Guinée, Ansoumane Bérété, a rappelé que ce programme a été initié en 2018 avec le ministère de l’Industrie et des PME. « Le comité interministériel a travaillé pour la formulation du programme en rapport avec les experts de l’ONUDI. Ensuite, le programme a fait l’objet de revue technique aux différents niveaux. Et aujourd’hui, nous avons un programme qui constitue le cadre de coopération prioritaire entre la Guinée et l’ONUDI en matière de développement industriel exclusif et durable », a-t-il fait savoir. 

Poursuivant, M. Bérété a expliqué qu’ils ont déjà mobilisé environ 7 millions de dollars. Soit le tiers du montant total. « Le programme va s’étendre sur les trois prochaines années. Il est axé sur les prioritaires qui sont déterminées par le Programme National du Développement Economique et Social (PNDES). C’est un programme adaptatif qui s’inscrit dans la deuxième phase du PNDES mais aussi il prend en compte des développements récents du contexte du Covid-19 », a-t-il précisé dans son speech.

 Puis de poursuivre : « nous nous réjouissons d’avoir le tiers du budget mobilisé ainsi que les efforts qui continuent au niveau de l’ONUDI pour accompagner le gouvernement à travers le département de l’Industrie et des PME à réaliser les objectifs de développement industriels inclusifs et durables. »

Dans la même logique, il a fait savoir que ce programme est articulé autour de cinq composantes qui sont en ligne directe avec les priorités du gouvernement : « le premier axe porte sur le développement de l’agro-industrie et des chaines de valeur à potentiel commercial notamment. Le deuxième est axé sur la compétitivité industrielle de la Guinée et de ses entreprises. Quant à la troisième composante, elle porte sur l’emploi des jeunes et des femmes (…). La quatrième porte sur la production durable et tout ce qui attrait à l’utilisation des énergies renouvelables et autres. En ce qui concerne la cinquième composante, c’est comment soutenir les efforts du ministère de l’Industrie et des PME en matière de coordination et de la mobilisation des partenariats », a-t-il remarqué.

Prenant la parole, le ministre de l’Industrie et des PME, Tibou Kamara a déclaré qu’il s’agit de la conclusion d’un second accord avec la Guinée en matière de coopération. D’après lui, il est question d’accompagner les Etats membres et les pays partenaires dans leur politique, dans leur stratégie de développement et d’émergence industrielle.

Le ministre Tibou Kamara a indiqué que notre pays avait déjà bénéficié d’un premier accord avec l’ONUDI en 2014 qui couvrait une période de trois ans. Mais très malheureusement, a-t-il regretté, l’avènement et l’apparition de l’épidémie Ebola dans notre pays n’ont pas permis de développer le programme et d’arriver à la finalité souhaitée. « Une pause forcée dans ce processus n’avait pas aidé à accroitre l’effort consenti pour parvenir au résultat escompté. Si aujourd’hui, nous nous retrouvons pour un nouvel accord dans un contexte économique et sanitaire extrêmement difficiles, on peut considérer que c’est une embellie dans un ciel sombre dans le monde », s’est-il réjoui.

A en croire M. Kamara, ce nouvel accord couvre la période 2020-2023 qui est un horizon envisagé pour industrialisation de notre pays qui a pris un regain de dynamisme grâce à la volonté politique du chef de l’Etat Alpha Condé.

« Grâce à cet accord, un jalon supplémentaire vient d’être posé dans notre volonté partagée de voir la Guinée connaître son émergence industrielle », a-t-il assuré.