voir Plus
    dimanche, 18 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Protection civile : l’OIM dote le ministère de la Sécurité d’un centre de maintenance radio et de formation en télécommunication

    Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile vient d’être doté d’un centre de maintenance radio et de formation en télécommunication. La remise de ce don de l’Agence des Nations Unies en charge des migrations en Guinée (OIM) s’est déroulée à l’Ecole nationale de police de Kagbèlen, ce mercredi 7 avril, a-t-on constaté sur place.

    Dans son discours introductif de la cérémonie, le général Albert Siba Toupou, Contrôleur général de Police, a exprimé sa profonde gratitude et remercié l’OIM et l’Ambassade des Etats-Unis pour l’octroi du centre et la formation des agents de la protection civile aux nouvelles technologies de la communication.

    Intervenant à son tour, Maximilian DIAZ, chef de mission par intérim de l’OIM Guinée, a expliqué que la réhabilitation et l’équipement de ce centre ont été soutenus à hauteur de 87 000 USD par le projet PrepLine dont l’objectif est de renforcer la préparation coordonnée et multisectorielle des services chargés de l’application de la loi et ceux de la santé publique pour répondre efficacement aux épidémies et événements de santé publique en Guinée.

    Le projet PrepLine qui, a-t-il rappelé, a démarré en octobre 2018 est mis en œuvre par l’OIM en collaboration avec le ministère de la Sécurité et de la Protection civile grâce à un financement de l’international Narcatics and Law Enforcement Division (INL) du Département d’Etat Américain.

    Cette cérémonie de remise s’est déroulée en marge d’une formation avancée de 25 agents des services chargés de l’application de la loi sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication d’urgence/télécommunication qui a débuté le 29 mars pour prendre fin ce mercredi 7 avril 2021.

    La formation se fait à la suite d’une formation de base de 110 agents venus des différentes régions administratives de la Guinée travaillant dans les centres opérationnels régionaux d’intervention et de secours (CORIS).

    Selon le chef de mission par intérim de l’OIM, ces efforts de renforcement des capacités se poursuivront avec la livraison prochaine d’équipements de radiocommunication qui permettront d’interconnecter les services de protection civile et de police des huit régions administratives de la Guinée.

    Il a mis l’occasion à profit pour saluer les efforts de coordination fournis par les autorités guinéennes particulièrement les services de santé, ceux de la sécurité et de la protection civile dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19 et de l’épidémie de la maladie à virus Ebola en Guinée. Une coordination qui, estime M. DIAZ, montre que les leçons ont été tirées de l’expérience de la gestion de la première épidémie de la maladie à virus Ebola survenue entre 2014 et 2016. Le responsable de l’OIM a également remercié l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée pour son appui constant au système des Nations Unies et au gouvernement guinéen. Aussi, il a remercié le ministère de la Sécurité et de la protection civile pour la bonne collaboration entre les deux institutions ; le gouvernement guinéen pour la confiance placée en l’OIM dans le cadre de la mise en œuvre du projet prepLine, ainsi qu’à l’Ambassade des Etats-Unis pour non seulement son appui constant, mais aussi pour  sa présence à la cérémonie.

    De son côté, Nawa Damey, Secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a, au nom de son ministre, salué ce projet important qui consiste à outiller les services de sécurité et de la protection civile. Il a rappelé que tout est parti de la première épidémie d’Ebola vécue en Guinée. Une crise sanitaire qui a mis à nu beaucoup d’insuffisance au niveau des services chargés de l’application de la loi qui étaient comme désemparés par rapport à la sollicitation des populations en désarroi. « Grâce à la volonté du Président de la République, Pr Alpha Condé, qui était sur tous les fronts, nous avons réussi tant bien que mal à endiguer cette épidémie. Je crois que c’est au vu de cette situation que le gouvernement américain a cru devoir mettre en place un fonds d’appui aux services chargés de l’application de la loi pour pouvoir prévenir la gestion de telles crises. Et ce projet PrepLine a été mis en œuvre grâce à la participation de l’OIM. Depuis plus de deux ans, nous voyons des changements qualitatifs au niveau des services chargés de l’application de la loi dans la gestion des crises qui se sont présentées dans le pays », s’est réjoui le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la protection civile.

    Il a fait savoir que c’est grâce à la conjugaison des efforts des services d’application de la loi, du ministère de la Santé et de tous les partenaires à travers les moyens mis à la disposition de chaque entité que les autorités guinéennes ont réussi à contrôler ces deux épidémies qui auraient pu être une catastrophe si le gouvernement n’avait pas tiré les leçons de la première crise d’Ebola.

    Nawa Damey a, à son tour, remercié le gouvernement américain pour  son appui inestimable à la Guinée, mais aussi l’opérateur de terrain, l’OIM pour son expertise dans la gestion de ce projet. Il s’est dit satisfait du travail de tous les partenaires et les services du département, en l’occurrence la protection civile.

    La cérémonie a pris fin par la remise de diplômes aux agents en fin de formation et la coupure du cordon par le Secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la Protection et le chef par intérim de l’OIM.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE