Protection des enfants en situation de mobilité : l’UNICEF dote les travailleurs sociaux d’engins roulants

août 26, 2019 10:19

Pour faciliter le suivi et la réintégration des enfants en situation de mobilité, l’UNICEF avec l’appui du Department for International Development (DFID) du Royaume-Uni, a remis 30 motos au Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance. Ces motos sont destinées aux travailleurs sociaux et équipes mobiles déployées dans les zones frontalières, pour renforcer la surveillance et la protection des enfants.

La cérémonie de remise s’est déroulée le vendredi, 12 juillet 2019, en présence de Mariama Sylla, Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, de Martin Child, chef de mission adjoint de l’Ambassade du Royaume-Uni et de Pierre Ngom, Représentant résident de l’UNICEF en Guinée.

Selon le rapport 2018 du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), la Guinée occupe la première place des pays de départ, avec 14 400 migrants en situation irrégulière qui ont traversé la mer Méditerranée. La plupart d’entre eux affirment avoir subi durant le parcours migratoire, des violences physiques et psychologiques, notamment la détention, la torture et l’esclavage.

Pour Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF, cette initiative importante se situe dans le contexte de l’accompagnement et l’alignement de l’UNICEF sur la volonté du gouvernement de protéger les enfants en Guinée, surtout ceux qui sont sur les routes migratoires.

Il poursuit : « Les enfants en situation de mobilité sont exposés à de multiples formes de vulnérabilité extrêmes, en particulier lorsqu’ils se déplacent en dehors des chemins sûrs et légaux, et qu’ils ne sont pas accompagnés de leurs parents ou tuteurs. Cela limite énormément leur accès à l’éducation, à la santé etc. 4 centres d’accueil pour les enfants seront prochainement ouverts et permettront aux enfants en situation de mobilité d’accéder à des services psychosociaux, de santé, de sécurité et à la réintégration », promet-il.

Financé à hauteur de 70 millions de livres sterling par DFID, le programme couvre toute l’Afrique et vise à rendre l’immigration plus sûre et ordonnée, afin de fournir un soutien humanitaire essentiel aux candidats. Martin Child, Chef de mission adjoint de l’Ambassade du Royaume-Uni, s’est réjoui d’avoir assisté à cette cérémonie de remise : « En Guinée, le programme couvre trois domaines clés :

l’assistance des migrants et réfugiés vulnérables utilisant les routes migratoires, l’assistance à l’intégration et le renforcement du système de protection des migrants retournés. Aider les migrants retournés et ceux qui envisagent de partir à trouver un nouvel espoir et de belles ambitions dans leurs propres pays, peut contribuer à diminuer le flux migratoire ».

En Guinée, le gouvernement, à travers le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance s’est inscrit dans l’approche ‘’Protection des enfants en situation de mobilité en Afrique de l’ouest et du centre contre les violences, les abus et l’exploitation’’. Cette initiative vise à mettre en place des équipes mobiles autour des centres d’accueil dans les zones à fort taux de départ et transfrontalières afin de permettre aux enfants en situation de mobilité d’accéder à des services psychosociaux, de santé, de sécurité et de réintégration.

« Ce dispositif a favorisé depuis mars 2018, la prise en charge et la protection de plus de 500 enfants migrants retournés pour lesquels il a été créé entre autres, un centre de prise en charge médical et psychosocial au niveau du centre national de formation sociale appliquée Jean Paul 2. Le gouvernement, à son tour, vient d’engager et de prendre en charge intégralement, les travailleurs sociaux à la fonction publique. Nous demeurons confiants que cet apport matériel du DFID à travers l’UNICEF, facilitera le suivi de la réintégration des enfants en situation de mobilité et le soutien aux familles d’accueil » a-t-elle conclu.

Ibrahima Sory Kaba UNICEF Guinée