Psychose à N’zérékoré : Pourquoi  les citoyens fuient-ils la ville pour les villages?

0
307

Moins de 72 heures de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, les citoyens de N’Zérékoré sont envahis par la psychose. Ils sont nombreux à quitter la ville pour leurs villages. Ça, par peur des affrontements post-électoraux dont ils ont l’habitude de vivre comme ceux du double scrutin du 22 mars dernier.

Les élections présidentielles du 18 octobre prochain sont très inquiétantes pour certains citoyens de N’zérékoré. C’est pourquoi ils plient bagages pour quitter la ville.

Mais le maire, Moriba Albert Délamou, tente de persuader sa population en affirmant que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour que N’Zérékoré ne connaisse pas de troubles.

Face à cette situation, le maire de la commune urbaine invite à la sérénité et rassure que toutes les dispositions sécuritaires sont prises pour que le scrutin présidentiel se déroule sans problème.

Selon Moriba Albert Délamou, une équipe de patrouille mixte composée des forces de l’ordre et de défense sillonne la ville pour sécuriser les populations et leurs biens.