Psychose à Wonkifong (Coyah) : Pas de présence rebelle dans la zone (officiel)

octobre 25, 2018 10:30
0

La présence suspecte de rebelles dans la sous-préfecture de Wonkifong située à Coyah à 50 kilomètres de Conakry  a créé une psychose dans la localité entrainant un mouvement de foules, a appris Guineenews ce matin. La nouvelle s’est propagée comme une trainée de poudre dans la capitale guinéenne.

D’ailleurs, en début de matinée, des check-points ont été érigés à l’entrée de Kaloum et dans quelques endroits de la même commune pour le contrôle des véhicules. Ce qui a augmenté davantage la psychose au sein de la population.

Aux dernières, il n’en est rien. Les bateaux suspects sont enraisonnés par les autorités guinéennes et les capitaines desdits bateaux sont également mis aux arrêts.

« Suite au vent de panique qui s’est emparé d’une partie des villageois de Sangoyah, Kouyayah, Donneyah et Kassonynah (Coyah) dans la nuit du mercredi à jeudi, le ministère de la Défense nationale tient à rassurer que les Forces de défense et de sécurité sont déployées sur la zone. #AUCUNE MENACE à la sécurité du territoire, des personnes et de leurs biens n’a été constatée sur place », note Aladji Cellou, chargé des relations extérieure de l’armée sur sa page Facebook.

En ce qui concerne les check-points installés à Kaloum, ils ont tous été levés au moment où nous publions ces lignes (10h21).

Pour rappel, en 2000, la Guinée a été victime d’une attaque rebelle le long de ses frontières Sud. Mais, en face, l’armée guinéenne avait réussi à mettre hors d’état de nuire la rébellion.