Publi-information: Orange Guinée accompagne quatre startupeurs à développer leurs projets

0
2622

Au compte de la 9ème édition de son Prix de l’Entrepreneur Social, la société de téléphonie mobile Orange Guinée a procédé vendredi 15 novembre 2019 à la remise des chèques à quatre jeunes entrepreneurs. Une démarche visant à accompagner ces heureux bénéficiaires dans la conduite de leurs projets respectifs.

Philippe Kolama Guilavogui est le quatrième du lot à travers un programme et  dont le but principal est la mise en place d’un laboratoire de réflexion et de conception pour tous. Son nom: TeGuiLab. Il s’articule autour de trois points, notamment la formation des jeunes sur les nouvelles technologies.

« Nous formons les jeunes sur les nouvelles technologies. Puis, avec ces jeunes, nous mettons en place des services afin qu’ils aient des emplois. L’autre point du programme, c’est sur le laboratoire de réflexion et de conception qui permet de créer ces services-là. Et pour le premier point, nous organisons actuellement des formations dans les universités. Ce qui nous permet de partager notre savoir sur les nouvelles technologies avec la jeunesse », a indiqué M. Guilavogui au cours d’une vidéo-projection faite sur son programme.

« Sur le deuxième point, poursuit-il, nous avons actuellement quatre produits que nous proposons aux entreprises. Le premier, c’est LABITANI qui nous a permis de remporter le troisième prix de la Semaine du numérique. Donc, c’est une plateforme de digitalisation hospitalière qui inclut l’ensemble des processus dans les hôpitaux dont elle favorise l’interconnexion. Le second, c’est Scolary Control qui, comme le précédent, est une plateforme de digitalisation de tous les processus dans les écoles qu’elle interconnecte également. Le troisième est une plateforme de vente dont une version est actuellement en ligne. Le quatrième produit, c’est TeGui School, notre plateforme de formation en ligne ».

Aux dires du jeune startupeur, d’autres services sur lesquels son équipe et lui travaillent actuellement sont entre autres le développement des applications, la gestion des infrastructures de client, notre projet de guichet automatique de médicaments que nous allons interconnecter avec LABITANI.

Lauréat du troisième prix, Mohamed Saliou Camara a présenté le projet Galaxy Hub qui est un réseau d’incubateurs que sa structure entend mettre dans les universités guinéennes. Un dispositif qui va offrir plus d’opportunités à la communauté estudiantine guinéenne.

« Le projet Galaxy Hub va mettre en place des working campus, ces espaces physiques qui vont être aménagés sur les campus où il y aura des secrétariats pour l’accueil et l’orientation des porteurs de projets. Il y aura également des cafétérias, mais aussi des salles de vidéoconférences pour permettre les formations simultanées. Et pour la phase pilote, nous sommes en train de les mettre dans quatre universités, à savoir: l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, l’université général Lansana Conté de Sonfonia, l’institut des sciences de technologie de Mamou et l’université Julius Nyerere de Kankan. Donc, c’est une plateforme numérique qui va permettre de suivre simultanément ces quatre institutions d’enseignement supérieur du pays », a indiqué Mohamed Saliou Camara.

A tout ceci, s’ajoutent la formation des porteurs de projets, le mentoring, le réseautage, la mise en place d’un campus numérique et d’une bibliothèque virtuelle, et la création de 2500 emplois durant les 5 prochaines années. Tels sont entre autres objectifs du projet.

Le deuxième prix est quant à lui revenu au médecin Awad Adebo qui travaille avec son associé Boubacar Diallo, également médecin. Le duo a postulé au Prix Orange de l’Entrepreneur Social avec un projet sanitaire. Tout est parti d’un constat que les deux amis ont fait lorsqu’ils passaient leur stage. Ils se sont donc aperçus que de nombreuses femmes meurent sur les tabes d’accouchement, alors que de nombreuses autres donnent naissance à des mort-nés, et aussi le taux élevé d’enfants qui viennent au monde avec un poids de naissance inférieur à 2,5 kilos, soit 1/7.

« Tout ceci part des causes qui sont pourtant évitables dans les 99% des cas, selon l’UNFPA. C’est pour cela, nous avons choisi de nous attaquer aux problèmes en amont. Notre application MKH offre deux services: le premier est dédié à l’information. Ce qui permet d’envoyer périodiquement à chaque femme enceinte des SMS et des vocaux éducatifs portant sur le développement de la grossesse, la nutrition, la santé fœtale. Tandis que le second service porte sur l’établissement du point d’accouchement qui englobe tous les éléments qui entrent dans la préparation de l’accouchement, à savoir: les consultations prénatales, la préparation des protocoles, le choix du lieu d’accouchement, ainsi que le choix du prestataire, entre autres », a énuméré Awad Adebo. Son projet a été retenu par le jury comme coup de cœur féminin.

Et c’est Boubacar Diallo, cofondateur de la startup Orisha qui a remporté le premier prix pour le  projet agricole qu’il a soumis. Visiblement très content, il a indiqué que cet accompagnement de Orange Guinée va leur permettre, sa structure et lui, de développer ce projet qui fait partie d’un groupe œuvrant dans l’agro-industrie.

« Donc, ça va nous permettre d’aller plus loin, surtout sur la partie épice qui est un projet qu’on a envie vraiment de développer pour valoriser le contenu local et permettre à chacun de consommer un produit de qualité et qui respecte les normes. Car, nous pensons qu’en produisant localement ici, on est forcément plus compétitif et on pourra s’étendre sur d’autres pays. Parce que notre ambition, c’est de devenir le cube Maggi africain », a-t-il affiché.

Au terme des quatre présentations, le Responsable Marketing et Communication de Orange Guinée, après avoir félicité les heureux récipiendaires, s’est dit être particulièrement marqué par quatre éléments essentiels, notamment le caractère ambitieux du premier projet, l’écosystème dont tient compte le deuxième, la détermination du troisième et la volonté de valoriser le patrimoine agricole guinéen du quatrième.

« Ce sont vraiment des éléments qui m’ont marqué. Pour moi, ce sont des choses que tout porteur de projet doit avoir en tête. Et honnêtement, si vous les avez, il n’y a pas de raison de ne pas réussir », a déclaré M. Alhassan Agack, tout en réitérant l’engagement de Orange Guinée à favoriser le développement de solutions innovantes s’appuyant sur les TIC, à pousser les réflexions sur ce sujet-là et à encourager les différents porteurs de projets.

Pour l’édition 2019 du Prix Orange de l’Entrepreneur Social, ce sont plus de 200 dossiers qui ont été soumis pour en arriver aux quatre lauréats. Cet accompagnement du leader de la téléphonie mobile en Guinée est chiffré à plus de 100 millions GNF.