Quand Fodé Oussou Fofana menace de braver une décision du pouvoir

juin 24, 2018 6:38
0

Le gouvernement, comme par tâtonnement, avait décidé que le dernier dimanche de tous les mois soit consacré à l’assainissement de la ville de Conakry. Peu après, en guise de solidarité aux compatriotes chrétiens, mais aussi au regard de la laïcité qui caractérise le pays, il est décidé que le dernier samedi de chaque mois le soit désormais, en lieu et place de ce qui avait été envisagé auparavant comme journée d’assainissement avec interdiction formelle de toute circulation à Conakry entre 6H et 11H.

Un rétropédalage qui s’est invité à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Ufdg ce samedi 23 juin, à son siège de Commandanya, dans la commune de Dixinn. Une mesure qui a irrité le président de séance, Fodé Oussou Fofana qui décèle là un manque de stratégie.

A en croire l’orateur, quand il a appris cette mesure, cela a suscité en lui un ressentiment à l’égard de ceux qui l’ont envisagée, avant de s’interroger sur la faisabilité de ce projet.

«Les ordures sont à Conakry, vous n’avez aucune stratégie. Vous ne vous déplacez pas pour aller à Accra ou à Lomé pour demander aux Ghanéens et aux Togolais quelle est la stratégie qu’ils ont adoptée pour nettoyer leurs villes. Vous interdisez aux citoyens de circuler ce jour parce que vous voulez nettoyer la ville. Ça veut dire que le médecin ne doit pas aller travailler ? Le commerçant ou le pharmacien ne doit pas aller au boulot ? On dirait que dans ce pays, il n’y a pas de secteur privé», dénonce avec vigueur Dr Fodé Oussou Fofana.

N’entendant point à se plier à cette décision, le Vice-président de l’Ufdg a déclaré attendre le dernier pour se voir faire arrêter par qui il ne sait et avec quel argument, avant d’enfoncer le clou : «vous avez nettoyé à 4H du matin, les conséquences sont connues.»