Quand le sous-secrétaire d’Etat américain vante les mérites d’Alpha Condé, à Washington

0
809

L’actuel séjour américain du président Guinéen est particulièrement suivi par l’opinion. Tous les actes posés dans le cadre de la « visite d’amitié et de travail d’Alpha Condé » sont scrutés et interprétés au détail près par les soutiens du pouvoir et les partisans de l’opposition. C’est en cela que le discours du sous-secrétaire d’Etat américain en charge de l’Afrique de l’ouest ne peut passer inaperçu. Crédit photo : page Facebook Alpha Condé, président.

En dépit de la position officielle des autorités américaines qui sont plutôt favorables à une « transition de pouvoir régulière démocratique » en Guinée, le sous-secrétaire d’Etat américain Tibor Nagy ne s’est empêché d’aborder un volet particulièrement sensible du séjour américain du président Condé. Il s’agit des manifestations de soutien de la part des partisans du pouvoir.

Lors d’une rencontre entre la délégation guinéenne et des hommes d’affaires américains, en présence de diplomates et ressortissants d’autres pays africains, Tibor Nagy a fait un témoignage qui n’est pas de nature à frustrer le pouvoir Condé. Bien au contraire. Dans un discours relayé par la télévision nationale dans son journal télévisé ce samedi 14 septembre, le diplomate en service au département d’Etat a fait allusion à une manifestation de soutien dont Alpha Condé a fait l’objet de la part de ses compatriotes vivant aux USA.

« Quelque chose de  très étrange s’est passé aujourd’hui, parce que je travaille au département d’Etat. J’ai l’habitude de voir les gens venir manifester dehors. Je peux regarder à partir de mon bureau, je les vois. Je vois beaucoup de démonstrations (manifestations). De nombreux chefs d’État se rendent à Washington. D’habitude, il y a toujours une manifestation à l’extérieur… Donc aujourd’hui, je savais que son excellence allait venir. J’ai entendu le bruit dehors et j’ai regardé par la fenêtre. Je vois les signes. Et puis, j’ai encore regardé de nouveau et en lieu et place dune manifestation contre le président, c’est une autre pour le soutenir », narre-t-il.  Et l’ancien ambassadeur américain en Guinée d’ajouter : « J’ai commencé à travailler ici en 1978, mais c’est la première fois que  je vois une manifestation en faveur du visiteur. Je pense au mérite de son excellence parmi nous…»

Un discours qu’on peut certes mettre au compte d’une opération de séduction commerciale d’un diplomate qui cherche des débouchées pour les investisseurs américains. Surtout que poursuivant, Tibor Nagy revient à la suggestion qu’il faisait à Alpha Condé lors d’un de ses voyages à Conakry, « d’aller chercher les investisseurs américains » avant d’inviter les autres diplomates et ressortissants, à motiver les responsables de leurs pays respectifs à faire comme le président guinéen.

Mais cela ne change pas que l’occasion est trop belle et a très peu de chance pour être ratée par les soutiens d’Alpha Condé. D’autant plus que ces derniers, dans la bataille médiatique contre les opposants au régime actuel, se targuent déjà d’avoir plus mobilisé que le FNDC (front national pour la défense de la constitution), militant contre les velléités du pouvoir actuel de s’accrocher au pouvoir. Cela même après les deux mandats légaux de l’actuel locataire de Sékoutouréya.