Que sont-ils devenus ? Au chevet de Mamady Gaillard, finalement amputé du pied gauche

0
1278

C’est un véritable ouf de soulagement pour le colosse de Sankaran, Mamady Condé ‘’Gaillard’’, ex-footballeur, coach, spécialiste de la pose et de l’entretien des gazons synthétiques des stades.

Souffrant de tumeurs malignes au pied gauche, disait-il dans les colonnes de Guinéennes, invalide, Mamady Condé ’Gaillard’’ était à bout de souffle. Sans aucun espoir ni ressources disponibles, il avait plaidé pour une prise en charge ou une évacuation sanitaire.

Dieu soit loué ! Les appels au secours du colosse de Faranah sont enfin tombés dans de bonnes oreilles.

Pour la petite histoire, il faut rappeler qu’il a eu ce malheur de la façon la plus banale. Gaillard Condé était dans l’exercice de ses fonctions au stade annexe de Nongo qu’une simple aiguille qui sert à ouvrir les tubes de colle minute avait transpercé sa chaussure gauche, pour enfin s’enfoncer dans le pied. Voilà le début de tout son mal qui l’a rongé au point de le conduire à l’amputation de son pied gauche.

Une plaie avait germé par la suite et il ne pouvait plus poser le pied par terre. Une première partie de la chair qui sortait de l’intérieur vers l’extérieur fut inciser et greffer par une partie de la chair du pied droit. Rebelote, une seconde partie va repousser et subir la même opération.

La progression de la maladie dépassait l’entendement. Face à cette douloureuse et aggravante situation, conscient de ses moyens nettement dérisoires, Mamady Condé ‘’Gaillard’’, rencontré par Guinéenews dans sa rubrique ‘’Que sont-ils devenus ?’’ s’exprimait en ces termes : « je me trouve dans l’incapacité de faire face à cette situation. Je demande donc le concours de tout un chacun pour me sauver et me sortir de cette impasse. J’ai encore l’intention de servir ma nation en léguant mes connaissances aux jeunes dans cette spécialité de la pose et de l’entretien des gazons synthétiques. Bref, je demande encore de l’aide et remercie d’avance tous ceux qui vont penser à moi et je prie Dieu de venir à mon secours ».

Plusieurs mois après et toujours dans l’attente de voir satisfaire sa sollicitation, l’unique ballon d’or guinéen, El hadj Chérif Souleymane, Directeur Technique National et Ibrahima Sory Keita ‘’Petit Sory’’, Directeur du stade du 28 septembre, imprégnés de l’état de santé dégradant de ce grand sportif, vont voler à son secours.

Aussitôt informé par ces derniers, le Président de la Fédération Guinéenne de football, Antonio Souaré a décidé de s’impliquer. Ce dernier huile la machine d’intervention et met les moyens à disposition pour sauver cette grande âme.

Une première option qui était basée sur une évacuation sanitaire à l’extérieur du pays, ne pouvait avoir lieu, à cause de cette pandémie doublée de ses mesures sanitaire et sécuritaire.

Finalement admis d’urgence le lundi 11 mai 2020 à l’hôpital Sino-guinéen de Kipé, le patient sportif a été amputé au niveau de la moitié de la cuisse, suivi de la cure du canal inguinale.

Prévenu au téléphone par le patient, Guineenews s’est rendu à son chevet pour s’enquérir de son présent état de santé.

Bien avant, nous avons approché Dr Mohamed Diané, médecin chirurgien, orthopédiste à l’Hôpital Sino-Guinéen de Kipé. Celui-ci nous a éclairés la lanterne depuis l’accueil du patient, les diagnostics posés, la nature de l’intervention chirurgicale et l’état actuel de Mamady Condé ‘’Gaillard’’.

« M. Condé a été reçu pour la première fois aux services d’urgences et il se plaignait de douleurs vives au niveau du membre inférieur gauche. Une tuméfaction prenant les orteils jusqu’au niveau de l’aile. À l’inspection, nous avions constaté la présence d’une plaie septique et qui présentait une image en ‘’choux de fleur’’ au niveau du pied. Une tuméfaction nodulaire par endroits a été constaté au niveau de la jambe avec l’aspect noirâtre et qui allait de la cheville jusqu’au tiers moyen de la cuisse. Au niveau de l’aile gauche, il y avait une volumineuse tuméfaction que nous appelons l’adénopathie et qui était très douloureuse au palpée. C’est ainsi que nous avions fait son dossier et l’amener au service de Traumatologie pour d’éventuelles investigation en vue d’un traitement adéquat. Au service de Traumatologie, nous l’avions fait faire des bilans sanguins, des examens radiologiques pour aviser le diagnostic.  Quand nous avions eu tous les résultats et l’échographie doppler, il y a eu une suggestion, nous permettant de penser d’abord à un problème que nous appelons érysipèle. Le spécialiste nous a demandé d’examiner et de mettre ce traitement en marche. Ce qui fut fait et pendant cinq jours de traitement, il y a eu vraiment une très belle amélioration.

 Le cinquième jour après la radiographie du bassin et celle pulmonaire, nous l’avions préparé avec l’anesthésiste qui est venu voir la faisabilité de son intervention chirurgicale.

Quelques jours après, il a été admis au bloc opératoire pour une amputation chirurgicale au niveau de la moitié de la cuisse, suivi de la cure du canal inguinale, c’est-à-dire l’ablation des adénopathies. La pièce a été envoyée à l’anatomie pathologie pour poser le diagnostic biologique.

Donc à ce jour, le malade va très bien et nous avons fait cette amputation pour sauver sa vie. Puisqu’à sa réception, sa vie était très menacée. Donc, il fallait faire le choix, lui laisser partir avec sa pathologie ou enlever cette maladie pour qu’il puisse rester avec nous. Sur ceux, je pense que ça évolue très bien et son état actuel le prouve. Il est présentement suivi sur le plan médical et la prise en charge ne fait aucun défaut pour le moment ».

Quant à Mamady Condé moins ‘’Gaillard’’ qu’il est devenu, assis au beau milieu de son lit de malade, privé d’une partie de son membre inférieur gauche, rend pieusement grâce à Dieu et remercie ses bienfaiteurs.

 « Alhamdoulilahi rabbi Allah mina ! Alhamdoulilahi rabbi Allah mina ! Je ne pourrais que remercier le Tout Puissant Allah de m’avoir sauvé la vie. Votre site électronique a été la vitrine qui a pu faire savoir au monde entier mon préoccupant état de santé. Je vous en remercie très sincèrement.

L’amitié n’ayant pas de prix, il faut remercier El hadj Chérif Souleymane et Petit Sory. Grace à eux, le Président Antonio Souaré, reconnu pour son habituelle assistance, a assuré ma prise en charge totale au niveau de cet hôpital. Je prie Dieu qu’il lui accorde la longévité dans un parfait état de santé, afin qu’il puisse continuer à assister et sauver d’autres vies humaines. Enfin, je rends hommage au personnel de l’hôpital Sino-guinéen qui m’a entouré de tous les soins nécessaires… », a déclaré le patient Mamady Condé.

Dans l’attente des résultats du laboratoire pour fixer définitivement le diagnostic réel de la pathologie en dehors des diagnostics suspectés par le corps médical, Mamady Condé ‘’Gaillard’’, reste confiant et fin prêt à s’adapter à cette autre nouvelle vie qui le rattrape sur le parcours.

De nombreuses personnes en détresse attendent sur ce registre la main magique. Voler au secours de ces grandes âmes qui ont loyalement servi la nation, est un acte patriotique.

Nous y reviendrons.