Primature : le portrait de Kassory Fofana en douze dates

mai 21, 2018 9:14
0

Comme annoncé, Ibrahima Kassory Fofana est désormais le nouveau premier ministre de la Guinée, a-t-on appris lundi soir dans un décret relayé par la télévision nationale. « Don Kass » remplace à ce poste Mamady Youla, démissionnaire.

Économiste du meilleur cru de l’université guinéenne et ancien argentier du pays sous le régime Conté, Kassory Fofana est originaire de Forécariah comme ses deux prédécesseurs. En le nommant à la Primature, Alpha Condé rompt l’habitude de nommer des inconnus du public à ce poste. Désormais, c’est un ancien, sous Conté, qui sera au devant de la scène.

Mais qui est Kassory Fofana ?

En 1990, fonctionnaire du ministère de la Coopération, Kassory Fofana est devenu Directeur des Investissements Publics jusqu’en 1994, où il acceptera l’offre du président Conté, qui le propulsera administrateur et contrôleur des grands travaux.

En 1996, de plus en plus proche du président d’alors, Lansana Conté, Kassory sera délégué au près du Premier ministre, responsable du budget national et des ONG

En 1997, il est bombardé ministre de l’économie et des finances du régime Conté.

En 2000, il est limogé du gouvernement. Il décida alors prudemment d’aller en exil volontaire à Dakar, ensuite aux États-Unis pour parfaire ses études universitaires.

En 2009, sous la transition militaire, il rentre au pays et crée son parti, Guinée pour tous (GPT).

Le dimanche 27 Juin 2010, il est en lice au premier tour du scrutin présidentiel en Guinée.

Il est classé onzième parmi 24 candidats en lice avec 0,66%/ des voix exprimées.

Au second tour, il vote le candidat Alpha Condé, qui remportera le scrutin avec 52,52%

Quelque temps après, il quitte son ancien allié pour non-respect des engagements. Il bascule dans l’opposition et prend part aux manifestations de rue pour la tenue des législatives transparentes. Il tient un discours musclé contre le pouvoir.

A la veille des législatives de 2013, Kassory Fofana dit, dans un discours mémorable au palais du peuple : « NON » à la proposition de fondre son parti au sein du RPG. « Nous disons NON à cette forme de parti ultra dominant », avait-il martelé.

« La majorité présidentielle, ou tout autre groupe parlementaire, se forme dans l’enceinte parlementaire à l’issue du scrutin législatif. En attendant, notre ligne de conduite est claire : GPT n’appartient pas à la famille politique dite de l’opposition républicaine », avait-il lancé.

Aux élections législatives de septembre 2013, il obtient un siège sur les 114. Le lendemain, il bascule dans le camp présidentiel et son député devient un non- inscrit.

En avril 2014, il est nommé ministre en charge de la promotion des investissements et des partenariats public-privé

Au scrutin présidentiel du 11 octobre 2015, il est nommé directeur de campagne du président sortant, Alpha Condé. Au terme du scrutin, celui-ci sera réélu dès le premier tour.

En février 2016, il est confirmé à son poste et est considéré comme un super- ministre.

Depuis, il engage une offensive surtout vers la Chine où il fait signer des méga- projets.
Le 4 février 2018, il prend part aux élections locales au côté du RPG Arc-en-ciel

En Avril 2018, il annonce ouvertement son intention de briguer la primature. « Je vous garantis, si je prenais la primature, le Président Alpha Condé délivra son objectif de 10% de croissance en Guinée avant la fin de son mandat », a-t-il assuré.

En Mai 2018, il fond son parti, Guinée pour tous (GPT) au sein du parti présidentiel

« C’est vrai que je veux le pouvoir dans ce pays. Mais si je veux le pouvoir pour le bonheur du peuple de Guinée, je renonce au pouvoir pour le laisser au professeur Alpha Condé. L’énergie qu’il a, je ne l’ai pas. Par conséquent, la fusion politique à laquelle nous assistons maintenant n’est qu’une suite logique et cohérente des relations parfaites de soutien et de confiance qui ont existé et qui se poursuivent encore entre le Président de la République Pr. Alpha Condé et Dr Ibrahima Kassory Fofana d’une part et entre le GPT et le RPG Arc-en-ciel d’autre part », a-t-il dit.