Recensement électoral : La CENI annonce la fin des opérations ce lundi à 0h, sans toutefois écarter une rallonge

0
599
Me Salif Kébé, président de la CENI faisant le point de la situation de l’enrôlement à Conakry lundi 16 décembre 2019. Alhassane Bah/Guinéenews.

Le recensement des électeurs va prendre fin ce lundi 16 décembre à minuit comme prévu. Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Amadou Salif Kébé, a tenu à faire cette annonce à travers  une conférence de presse qui s’est tenue dans la matinée.

«Après tous les calculs que nous avons faits, nous avions des vicissitudes inhérentes à l’activité d’enrôlement sur le terrain. Donc après toutes ces études, nous avons fixé le délai à 25 jours. Nous la CENI, a priori, en tant qu’organe de gestion des élections, ne prévoit pas de rallonger le délai. Nous disons que nous avons pris toutes les précautions pour cette opération », a déclaré Me Salif Kébé.

Une rallonge de quelques jours avant la tenue des élections prévues au 16 février 2020 n’est pas aussi exclue. Car, selon le président de l’organe des élections (OGE) en Guinée, sa structure n’est pas le seul acteur du processus : « Vous savez que dans un processus électoral, l’OGE n’est jamais seul acteur. Il y a beaucoup d’acteurs. Pour cette question, il y a des acteurs majeurs du processus électoral, il y a des partenaires. Donc nous allons présenter nos résultats. Jusqu’à preuve du contraire, la CENI n’a pas pris d’initiative quand bien même ces derniers temps beaucoup ont donné leurs arguments et ont souhaité à ce qu’on rallonge. Certains ont demandé un mois, d’autres dix jours, cinq jours. Ça dépend. Mais la CENI n’a pas envisagé pour le moment de rallonge. »

La rallonge des opérations de révision des listes électorales a des implications financières auxquelles, il faudra faire face. Me Salif soutient que la question sera débattue en plénière une fois qu’elle se posera : « Une chose est de vouloir faire de rallonge, une autre chose est de voir les implications financières qui sont derrières cette procédure. A ce jour, ce n’est pas dans notre programme. Mais de toutes les façons, si cette question devait revenir sur la table, à la plénière de la CENI elle sera débattue et on en tirera les conclusions. »

Les opérations devront donc prendre fin ce 16 décembre à partir de 0h. Ceux qui n’ont pas eu la chance d’être enrôlés devront attendre une autre opération de révision ou une possible rallonge de l’actuelle opération avant la date des prochaines élections.