Reconduction de Bantama, difficile 2020, perspectives… les confidences de Paye Camara

0

Au sortir d’une année 2020 difficile, Mamadouba Paye Camara, le président de la Fédération Guinéenne de Handball (FEGUIHAND), annonce une année 2021 chargée pour le handball guinéen. Comptant entre autres sur le soutien du ministre reconduit des Sports, il espère être à la hauteur du défi.  Il a répondu à trois questions de Guinéenews…

Guinéenews : Actualité oblige. Le ministre Sanoussy Bantama Sow a été reconduit à la tête du ministère des Sports.  Quelles sont vos impressions ?

Mamadouba Paye Camara : je voudrais d’abord saluer le geste encore magnifique que le Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé  vient de manifester en faveur du handball guinéen. Parce que nous qui sommes les acteurs du sport, nous savons ce que vaut  Sanoussy Gbantama Sow dans notre milieu. Moi, je suis très content, et au-delà de ma personne, ma confédération (la Confédération africaine de handball) a adressé une lettre de félicitations à monsieur le ministre d’Etat, ministre des Sports.  Nous sommes reconnaissants de ses actions en faveur de notre discipline. Et je pense qu’il a aussi œuvré pour le rayonnement des autres disciplines. Il a toujours été le ministre des Sports et non le ministre d’une discipline. Nous sommes donc satisfaits de sa reconduction à la tête du département des Sports.

Guinéenews : nous venons de sortir d’une année 2020 qui a été difficile pour le sport comme pour beaucoup d’autres domaines d’activités. Comment  le handball guinéen a fait face à la crise ?

Mamadouba Paye Camara : pour le handball guinéen, les difficultés engendrées par la crise ont été nombreuses. En 2020, on était qualifié au championnat du monde des juniors (série fille) et au championnat intercontinental des cadettes. Nous priver de ces deux compétitions a été un handicap sérieux. Etant donné que ces compétitions sont par catégories d’âge, les rater constitue un manque à gagner important pour certains de nos joueurs ou joueuses, mais aussi pour le développement de notre discipline. Il y a eu d’autres compétitions auxquelles la Guinée devrait prendre part telle que la Coupe d’Afrique des Nations sénior, mais qui ont été tout simplement reportées.

Sur le plan national, le COVID a certes perturbé nos programmes, mais il ne nous a pas empêché de tenir nos compétitions. Quand l’épidémie a été un peu jugulée, nous avons repris nos activités tout en respectant les gestes barrières. Le ministre  Sanoussy Bantama Sow n’a ménagé aucun effort pour nous permettre de tenir nos activités durant cette période de crise sanitaire. C’est aussi l’occasion pour moi de souligner l’apport financier de la Fédération internationale de handball qui nous a permis de soutenir les différents clubs de la Ligue 1 et les membres de la commission d’éthique.

2020 était certes une année difficile, mais c’est aussi l’année au cours de laquelle nous avons expérimenté le championnat intégral permettant aux clubs des villes de l’intérieur du pays de venir jouer à Conakry et aux clubs de Conakry d’aller jouer à l’intérieur du pays. En série fille, c’est un club de Conakry qui a remporté le championnat. Par contre, la Coupe nationale a été remportée par une équipe de l’intérieur du pays. Cela veut dire que les cinq mois de compétition ont permis un développement harmonieux du handball national. En bref, si l’année 2020 a été difficile, elle nous a aussi permis d’expérimenter avec succès une nouvelle forme de compétition.

Guinéenews : quand on sort d’une année de crise comme 2020, quelles peuvent être les perspectives pour 2021 ?

Mamadouba Paye Camara : les perspectives ne peuvent qu’être grandes vu que des évènements prévus en 2020 ont été reportés à 2021. Dès mars, nous devons prendre part à deux compétitions des catégories  jeunes au Maroc. Puis, au Cameroun, se jouera en juin 2021 la CAN senior Dames qui devait se tenir en 2020. Et en septembre, nous allons organiser à Conakry la CAN cadette et junior… Parallèlement aux compétitions de la Confédération africaine de handball, il y a aussi les compétitions repoussées (de 2020 à 2021) de la Fédération internationale de handball. En gros, nous avons au moins huit sorties à l’international.

Sur le plan national, le championnat va se jouer en aller-retour comme en 2020 et dans les deux séries (hommes et femmes). Et dès la fin du championnat, il y aura la Coupe nationale. Nous allons aussi relancer les compétitions scolaires… Et, nous sommes en train de mettre en place un centre d’élite du handball guinéen. Tous les meilleurs handballeurs et handballeuses guinéens vont se retrouver là pour être formés et bénéficieront des avantages qu’offre la fédération dont une bourse d’étude. Déjà, il y a des joueuses qui bénéficient de cette bourse d’étude qui leur permet d’étudier tout en pratiquant leur sport favori. Pour tous ces programmes et projets, nous comptons sur le soutien traditionnel de notre ministère de tutelle. C’est pourquoi nous remercions le Président Alpha Condé pour avoir reconduit notre vaillant ministre des Sports, Sanoussy Bantama Sow. Au vu de ce que ce ministre a démontré, sa reconduction nous rassure que le sport à une place de choix dans la politique du Chef de l’Etat. Nous avons bon espoir qu’il œuvrera davantage pour le développement de nos différentes disciplines sportives.

Entretien réalisé par Tokpanan DORÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.