Recouvrement de recettes fiscales à Léro : Laye Junior Condé dit « ne pas être au courant »

0
860

En cette période de Covid-19, plusieurs sources de revenus sont exemptées de recettes fiscales. C’est contre toute attente qu’à Léro, dans la sous-préfecture de Siguirini,  qu’une mission  de la Direction préfectorale de l’hôtellerie et du tourisme que les propriétaires des bars, restaurants et gargotes ont été sommés de payer une taxe  de 200 000 francs guinéens par catégorie.

Les agents munis d’une lettre de mission signée par le directeur préfectoral du Tourisme et de l’Hôtellerie, Adama Daouda Kéita, sont en complicité avec la commune rurale  de Siguirini, a appris Guineenews©.

La mission était composée des agents venus de la commune rurale de Siguirini, du district de Léro et de la direction préfectorale de l’hôtellerie et du Tourisme.

Selon une des victimes, ce recouvrement est « une arnaque » organisée par la direction de l’hôtellerie et du Tourisme en complicité avec les autorités communales.

Contacté, le directeur de l’Office national de l’hôtellerie et du tourisme (ONT) a indiqué, à notre rédaction,  la suspension de l’ensemble des recouvrements pendant cette période de COVID-19. « Nous ne sommes pas au courant de cette situation. Et d’ailleurs, les recouvrements ne sont pas autorisés en cette période de COVID19 », a confié Laye Junior Condé, le directeur dudit Office.

Dans cette opération au relent d’arnaque, la commune rurale serait chargée de gérer la clé de répartition de la somme recouvrée avec la direction préfectorale de l’hôtellerie et du tourisme basée à Siguiri.