Recrudescence de l’insécurité à N’Zérékoré : les autorités ripostent en intensifiant les patrouilles

0
396

Depuis hier lundi, la force mixte composée de policiers et de gendarmes, procède à des patrouilles dans les quartiers de la commune urbaine de N’Zérékoré.  Ce ratissage des forces de l’ordre qui surprend plus d’un à N’Zérékoré, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le banditisme et la criminalité qui connait depuis quelques temps une certaine recrudescence dans la cité. C’est une initiative du Conseil régional de sécurité présidé par le gouverneur de la ville, Elhadj Ismaël Traoré.

Pour mieux cerner la mission de cette équipe mixte de patrouille, la Rédaction locale de Guinéenews a joint le directeur régional de la Sûreté, le commissaire divisionnaire Sékou Koïvogui.

A l’en croire cette décision fait suite à une flambée de l’insécurité à N’Zérékoré et environs. C’est pour cette raison, a-t-il indiqué, que le conseil de sécurité placé sous l’égide du gouverneur, a mis en place ces patrouilles. « C’est ce qui nous a permis depuis hier de descendre dans plusieurs quartiers identifiés à l’avance. Ces opérations nous ont permis d’interpeller plusieurs personnes suspectes… »

Interrogé s’il y a des dispositions prises pour éviter que ces opérations de patrouille ne fassent de bavures, le Directeur régional de la Sûreté se montre très rassurant et rappelle l’existence de la police militaire qui veille à ce que tout se passe sans la moindre violence et dans le strict respect des droits humains.  En outre, le Commissaire divisionnaire précise que ces opérations dureront au tant que cela serait nécessaire. Car, dit-il, la mission régalienne des forces de l’ordre est d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens.

S’agissant des informations relatives aux enlèvements de personnes, le commissaire Sékou Koïvogui a déclaré que des enquêtes sont en cours et que de toutes les unités ont été mises en branle, de N’Zérékoré à Conakry. « Dans les prochains jours, on vous donnera toutes les informations liées à l’évolution de ces enquêtes », dira en substance Directeur de la Sûreté de N’Zérékoré sans pour autant préciser le nombre exact de personnes enlevées à ce jour.

Par ailleurs, joint par Guinéenews, un témoin confirme que sa voisine a été enlevée. Et d’ajouter : « c’est une nos voisines et lorsque qu’on là jointe au téléphone, elle a indiqué ne pas savoir où elle se trouve. Néanmoins, elle a indiqué être avec une femme en grossesse et deux enfants dans la même situation avant de raccrocher précipitamment le téléphone. Et depuis lors, plus personne n’a de se nouvelles. »