Recrutement de 450 jeunes : l’appel à candidature expire ce 15 août, les responsables  de BOCEJ font le point

0
1121

A la Maison de la presse ce jeudi, les responsables du projet BOCEJ (Booster les compétences pour l’Employabilité des Jeunes) ont fait le point sur le recrutement de 450 jeunes diplômés dans le cadre du programme « Education à l’Emploi » (E2E) piloté par l’Agence Guinéenne pour la Promotion de l’Emploi (AGUIPE). Ces jeunes vont être formés en gestion de projet. Pour l’instant, le processus de recrutement est à l’étape de la réception et des candidatures et à la sélection des candidats. Lancé le 13 juillet 2020, l’appel à candidatures a été prorogé de 14 jours. Il expirera donc le 15 août au lieu du 27 juillet.

S’il y a eu un temps additionnel, c’est parce qu’on a eu du mal à trouver les bons profils. Le report devrait donc permettre de toucher un grand nombre candidats afin de trouver les bons profils. Sur les difficultés à trouver le bon profil, Thierno Iliassa Baldé, coordinateur du projet BOCEJ croit qu’il y a parfois un gap entre les formations de base et les besoins des entreprises en compétences pour la gestion des projets. Mais aussi, il pense que les gens s’autocensurent quand il s’agit de postuler à un appel à candidatures lancé par l’Etat. Il a donc voulu rassurer de la transparence qui est autour de ce processus de recrutement. « Nous avons depuis le début du projet une transparence autour de tous  les processus de recrutement ou de sélection des jeunes », a rassuré monsieur Baldé.

Pour le recrutement de ces 450 jeunes, les critères de sélections sont les suivantes : être de nationalité guinéenne ; être entre 18 et 35 ans ;  être titulaire d’un diplôme BTS ; BAC+3, BAC+5 ou plus dans l’un des domaines sollicités ;  avoir une bonne connaissance de l’internet et être familiarisé aux logiciels bureautiques ; être disposé à suivre tous les modules durant la période de la formation.

Les 450  candidats retenus seront répartis comme suit : 150 en gestion  financière, 135 en passation de marché, 60 en suivi et évaluation, 45 en sauvegarde environnementale et sociale.

Une fois sélectionnés, ces jeunes suivront la formation par groupes de 150 personnes sur chaque session (il y en aura trois ).

« Les jeunes formés seront déployés en qualité d’assistant stagiaire dans les projets de la Banque mondiale (en Guinée) et d’autres projets d’appui au gouvernement guinéen de la BAD (Banque Africaine de Développement) ou d’autres projets. « Au moins 30% des jeunes qui seront sélectionnés seront des femmes  et 10 % seront des personnes vivant avec un handicap », a expliqué Thierno Iliassa Baldé.

Il faut signaler que le programme E2E vise à offrir à des milliers de jeunes diplômés chômeurs des opportunités de l’auto-emploi à travers l’entreprenariat, les stages pratiques ou les formations certifiantes orientées sur l’emploi.  Le programme vise directement 2.800 jeunes (1.400 en stage et 1.400 en formation complémentaires) dont 30 % de filles et femmes…