Récusation du juge par Paul Moussa : « C’est purement dilatoire » (Agent judiciaire de l’Etat)

0
1618

Poursuivi pour malversation financière au même titre que Sékou Camara de l’ex- Office Guinéen des Chargeurs, finalement condamné lundi dernier,  Paul Moussa a quant à lui récusé le juge Ibrahima Kabèlè Bangoura du tribunal de première instance de Kaloum. L’ancien directeur général de l’Office Guinéen de la Publicité (OGP) a donc vu son procès être suspendu à la demande du premier président de la Cour d’appel de Conakry, alors qu’on se dirigeait vers les plaidoiries et réquisitions. Depuis lundi dernier, le juge Bangoura a donc dû sursoir à statuer sur le dossier jusqu’à ce que le premier président de la Cour d’appel se prononce sur la demande de récusation introduite par Paul Moussa et ses avocats.

Pour l’agent judiciaire de l’Etat, ce n’est qu’une manœuvre « dilatoire ». « Nous estimons que c’est purement dilatoire. Le moment venu, nous estimons que le droit sera dit sur cette nouvelle demande de récusation pour que ce dossier puisse à son tour connaître très rapidement une suite au tribunal correctionnel de Kaloum », nous a confié Me Mory Doumbouya, l’agent judiciaire de l’Etat, lors d’un entretien téléphonique.

Même s’il estime que c’est dilatoire, l’agent judiciaire de l’Etat se veut respectueux des droits de la défense. « Paul Moussa n’en est pas à sa première récusation. Son avocat avait introduit une première demande de récusation contre la première formation présidée par le juge Chérif Sow. Mais nous, nous sommes très respectueux des droits de la défense. S’il estime que l’impartialité du juge n’est pas clairement établie, c’est son droit de saisir le premier président de la Cour d’appel… », a-t-il dit.