Réfection de la voirie de Conakry : Alpha Condé en inspecteur sur les chantiers déjà exécutés

décembre 29, 2018 4:05

Lancés le 1er décembre, les travaux de réfection et d’entretien de la voirie de Conakry vont bon train. Déjà, en un mois, le tronçon Aéroport-Matoto est terminé. Ce 29 décembre 2018, le président Alpha Condé, accompagné du ministre des Travaux publics, Moustapha Naïté, s’est rendu sur les lieux pour voir le niveau d’avancement des travaux, mais aussi lancer ceux sur l’axe d’Entag, qui est le plus dégradé.

« Comme vous le savez, c’est dans le cadre du suivi  des  travaux de réfection et d’aménagement de la voirie de la ville de Conakry que le président a effectué aujourd’hui qui est également un jour d’assainissement, une visite pour voir exactement à quelle étape se trouvent exactement les travaux. Vous l’aurez constaté de l’Aéroport jusqu’à Sangoyah, il y a eux une réfection totale du bitume sur les deux côtés de la route, avec l’aménagement des accotements et le marécage au sol avec la signalisation horizontale. Donc, il est venu lui-même constater comment le travail évolue.  C’est un travail d’un mois déjà qui a été réalisé. Comme vous le savez, le programme va s’étendre sur trois mois », a expliqué le ministre Naïté.

Plus loin, le ministre des Travaux publics a fait savoir que son objectif est de réduire le temps mis par les usagers entre le KM36 et Kaloum : « la prochaine étape c’est sur le tronçon qui est encore le  plus dégradé… C’est pourquoi le président Alpha Condé est venu jsuqu’ici à ENTA pour voir comment on peut encore davantage améliorer la  circulation à ce niveau. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il très difficile de se déplacer dans Conakry. Quand vous habitez au Km36, pour se rendre à Kaloum généralement, il vous faut deux heures.  Et l’objectif de ces travaux de réfection, c’est que le trajet qui se faisait en deux heures puisse se faire en moins de 40mn. C’est cela  notre objectif. Donc, améliorer la circulation par tout où la route est dégradée, réparer totalement, pas faire de colmatage, mais réparer totalement  et faire parler la route avec les signalisations horizontales et verticales. »

Le premier mois étant écoulé, il reste au département des Travaux Publics deux mois pour faire la réfection et l’entretien des principaux axes routiers de Conakry.