Réforme des secteurs de la défense et de la sécurité : 230 gendarmes passent à une nouvelle étape qualifiante

0
256

Ils sont 230 stagiaires (41officiers et 189 sous-officiers) qui ont bouclé, hier vendredi 13 décembre, un stage de qualification à l’école nationale de gendarmerie de Sonfonia.

Cette cérémonie était placée sous l’égide du département en charge des Affaires Présidentielles et de la Défense Nationale, représenté par son Conseiller Politique, le Professeur Djéliman Kouyaté. Il y avait en outre un aréopage de personnalités représentant l’ensemble des secteurs de la défense et de la sécurité, le corps diplomatique et consulaire, la justice, les transports, en somme tous ceux qui accompagnent le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale dans l’atteinte de ses objectifs de qualification des personnels, ainsi que de nombreux gendarmes de toutes les unités basées à Conakry.

« S’instruire pour que force reste à la loi » est le slogan toujours mis en avant par le Haut Commandant, Général Ibrahima Baldé pour mener à bien la réforme du secteur de la défense et de la sécurité. Cela consiste à outiller les personnels gendarmes et les motiver à travers des séries de formations qui sont régulièrement planifiées et mises en œuvre dans les écoles de gendarmerie. Cette expérience s’est avérée largement payante. Ses effets se sont vérifiés concrètement sur le terrain, toutes les fois qu’une intervention de la gendarmerie a été rendue nécessaire.

Les rangs chronologiques des cinq promotions dans le processus de formation entrepris depuis le lancement de la réforme des forces de défense et de sécurité, attestent du chemin parcouru :

Cours de formation des commandants d’unité de gendarmerie Territoriale CFCU-GT (6ème promotion) ;

Diplôme de qualification supérieure de la gendarmerie DQSG (5ème promotion) ;

Directeur d’enquête  D E (5ème promotion) ;

Officier de police judiciaire OPJ (18ème promotion)

Agent de constat  A C (3ème promotion)

Ces profils énoncés ici, touchent à tous les compartiments de la vie sociale et traduisent le souci du Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale de faire rayonner l’action de ce corps d’élite sur tous les aspects de la vie au quotiden, pour une meilleure protection des populations et des institutions.

Dans tous les discours prononcés au cours de cette cérémonie, l’accent a été mis sur l’importance de la formation qui qualifie sans cesse les personnels et les rend plus aptes à accomplir leurs missions régaliennes au service de la Nation. C’est dans cet esprit d’ailleurs, soulignera-t-on, que le Chef de l’Etat s’est engagé très tôt à faire de la réforme des forces de défense et de sécurité une des priorités de son programme de société au profit du peuple guinéen.

Pour exprimer leur satisfaction et concrétiser la parfaite assimilation des cours dispensés, les stagiaires ont d’abord défilé avant de présenter une simulation grandeur nature d’une interpellation, pour le moins agitée, d’un trafiquant de drogue dont le signalement est l’aboutissement d’une série d’enquêtes ouvertes à la suite d’un accident de la route. Ce scénario a établi la parfaite corrélation entre les différentes spécialités enseignées durant les six mois de stage. Chacune d’elles s’est retrouvée dans le développement de l’enquête, de son déclenchement à sa conclusion. Ce qui conduit à comprendre la nécessité pour les unités de gendarmerie, à toujours garder entre elles une parfaite synergie d’action dans leurs opérations sur le terrain.

Il faut ajouter que le genre n’a pas été absent de la formation. Le personnel féminin était au nombre de 20. Quelques unes d’entre ces braves femmes se sont distinguées en sortant majors de leur promotion.

Un autre aspect à souligner est la relève qui se dessine. De nombreux jeunes gendarmes sont entrain de se distinguer dans ce processus de formation et de qualification. Un signe encourageant à l’endroit de cette nouvelle génération qu’il faut préparer et motiver du mieux que possible pour l’avenir.

Et c’est sur l’engagement que ces séries de formations connaîtront un essor plus marqué l’année prochaine, que la cérémonie a pris fin, par une collation agrémentée par ‘’les amazones’’, orchestre mythique de la gendarmerie nationale.