Refus de voyage à un opposant: la Police se montre-t-elle incapable de donner les véritables motivations?

0
151

Se rendant en Egypte pour mission, le responsable de la Communication du Parti de l’espoir pour le développement national (Pedn) François Bourouno a été empêché de sortir du pays dans la nuit d’hier vendredi 18 octobre 2019.

C’est la victime elle-même qui a donné l’information tard la nuit, aux environs de 1H du matin, notamment à travers son compte Facebook. « Ce soir je partais en mission en Egypte, la police a confisqué mon passe port en m’indiquant qu’ils ont reçu des consignes que je suis interdit de sortir du territoire », a mentionné François Bourouno sur le réseau social.

Une décision qui semble être ignorée même par la haute hiérarchie de la Police nationale qui reste pourtant indexée par ce lieutenant de l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté. Joint au téléphone par Guinéenews pour en savoir beaucoup plus sur ce qui a prévalu à la prise de cette décision, le Directeur général de Police, le général Ansoumane Camara, s’est montré « profane » du dossier.

« Monsieur le journaliste, vous êtes mon premier informateur », a-t-il lâché au bout du fil, avant de nous référer au ministre de la Sécurité. Téméraire, nous avons joint le porte-parole de la Police, le Contrôleur général Mamadou Camara qui nous a demandé si la victime avait le visa apposé dans son passeport, tout en nous intimant de nous renseigner à ce sujet. Sauf qu’il ressort que le visa n’existe pas entre la Guinée et l’Egypte, nous apprend-on.