Règlement du contentieux électoral : Dr Oussou lance un ultimatum au Premier ministre

juillet 21, 2018 7:02
0

«Nous reportons la marche, pas pour l’éternité. Nous leur avons accordé quelques jours pour tout résoudre…»

C’est le Vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui a présidé ce samedi 21 juillet l’assemblée générale ordinaire, le président du parti, Cellou Dalein Diallo étant en déplacement à l’extérieur du pays.

Il a commencé par remercier les militants du parti pour avoir accepté d’être à l’écoute du chef de file de l’opposition. Dr Oussou Fofana faisait allusion à l’annulation de la marche de l’opposition qui était prévue le 19 juillet dernier. Ensuite, il est revenu sur les raisons qui ont amené son camp à annuler la marche : « les gens ont voulu faire des interprétations quand la marche a été annulée. Mais nous, nous n’avons plus  besoin de démontrer notre capacité de mobilisation.  Voilà ce qui est arrivé, au moment où on était en train de préparer la marche, nous avons reçu un courrier signé du Premier ministre, nous invitant à la table de négociations pour régler toutes les questions. Ce n’est pas parce que nous sommes naïfs ou parce que nous avons confiance en Alpha Condé, que nous avons accepté. Nous avons juste voulu donner une chance au Premier ministre. Maintenant, si les prisonniers ne sont pas libérés, le contentieux électoral au niveau des communes n’est pas résolu, les commerçants victimes de vandalisme ne sont pas dédommagés, nous reprenons immédiatement les rues pour continuer les manifestations.»

Et si cette fois, les problèmes ne sont pas résolus, menace Dr Oussou, nous ne participerons plus à un dialogue.

«S’ils doivent régler les problèmes, ils prendront un décret. Ce ne sera pas avec nous autour d’une table. Et quand nous  disons que nous avons reporté la marche, ce n’est pas pour l’éternité. Nous leur avons accordé quelques jours dans l’espoir que le problème sera résolu. Si tel n’est pas le cas, ce ne sera plus de notre faute », prévient l’opposant.

La  réplique de Dr Oussou à Damaro sur l’augmentation du prix du carburant

Dans son allocution, Dr Oussou Fofana a réagi aux déclarations du président du groupe parlementaire du RPG Arc-ciel (sans le citer nommément), qui dans un débat télévisé, a fustigé la sortie frauduleuse du carburant à travers nos frontières.

Pour Dr Oussou, cet autre argument ne tient pas pour augmenter le prix du carburant à la pompe. « Un Etat fort, est un Etat qui est capable de contrôler ses frontières.  S’il y a des gens qui font sortir du carburant vers les autres pays, ce n’est pas de leur faute. Les gendarmes et douaniers sont là pour sécuriser nos frontières. Donc, ce n’est pas un argument qui tient. Mais nous sommes dans quel pays», s’interroge Dr Oussou qui demande aux autorités de mettre à la place publique la structure du prix des produits pétroliers, de l’extérieur jusqu’à la vente dans les stations.

Toujours, dans ses piques, le vice président de l’UFDG a demandé aux militants de l’opposition de rester sereins parce que la mauvaise gouvernance, dit-il,  prendra fin en Guinée en 2020.