Relaxé après dix jours de prisons, Porthos Diallo du SLECG ne démord pas

0
255

A peine sorti de la prison pour fait de grève, le premier secrétaire général adjoint du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) Abdoulaye Porthos Diallo appelle ses camarades à resserrer les rangs pour poursuivre la grève. Il a été joint au téléphone ce jeudi 23 janvier par Guinéenews. Lisez plutôt sa toute première réaction !

«La lutte continue, nous sommes galvanisés d’avantage. J’invite tous mes camarades enseignants d’être unis, solidaires et forts pour maintenir toujours notre mot d’ordre de grève jusqu’à l’obtention de ce que nous réclamons. Les dix jours que nous avons faits en prison ne représentent absolument rien pour nous. Parce que nous avons eu un soutien total de nos camarades. Cela nous a satisfaits à plus d’un titre pour aller de l’avant. Nous sommes prêts à répondre à l’appel du gouvernement. J’ai été kidnappé à tort au retour de l’invitation des membres du gouvernement. Comme nous n’étions pas d’accord, ils ont trouvé un moyen de nous cueillir à mi-chemin, ils nous ont cagoulé avant de nous transporter devant le tribunal. Honnêtement  le dossier est vide et nos avocats l’ont prouvé lors des débats», peste le syndicaliste.