voir Plus
    vendredi, 23 avril 2021
    25 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Remaniement : Pourquoi les ministrables ne sont pas chauds pour l’élevage ?

    Après le tumulte, le nouveau ministre de l’élevage, Roger Patrick Millimouno, a été finalement installé, hier, dans ses fonctions. Lors de cette passation de service, le ministre sortant, Mohamed Tall, a expliqué pourquoi l’élevage n’est pas une priorité.

    Dans son discours d’au revoir, le ministre sortant a révélé des chiffres qui font froid au dos. Avec ces statistiques, l’on comprend pourquoi Oyé Guilavogui a refusé ce poste.

    Tenez, après l’agriculture, l’élevage constitue la deuxième activité du secteur primaire, explique M. Tall, et procure des revenues à 30% de la population rurale guinéenne.

    Selon les chiffres de 2015, il contribue à 4,7% du PIB, dit-il, et à 20,4% du PIB agricole.

    « Cependant, les ressources publiques qui lui sont allouées représentent moins de 30% du total affecté au secteur agricole, et 0,0003% du budget national », a-t-il déploré.

    Comme on le voit, c’est à juste raison que certains ont refusé de diriger ce ministère, qui, pourtant, tourne autour de trois piliers : la production, les infrastructures et la santé animale..

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE