Remaniement : Vers un gouvernement d’ouverture et d’assise politique

0
1248

De sources généralement bien informées, le nom du futur premier ministre, plus quelques ministres peut-être, en tout cas pas l’entièreté de la nouvelle équipe gouvernementale, pourrait être dévoilé dans les prochaines heures par le chef de l’Etat.

Mieux ou plus profond que le précédent, formé en décembre 2016, ce nouveau gouvernement pourrait consacrer, comme nous l’avions écrit précédemment, le départ du premier ministre démissionnaire, Mamady Youla, qui selon toute vraisemblance, pourrait être remplacé par l’ancien argentier du pays, Ibrahima Kassory Fofana. Même si rien n’est moins sûr.

Comme nous l’avions précédemment écrit également, la nouvelle équipe pourrait connaître, probablement la présence des ministres, qui seront reconduits à leur poste.  Certains changeront de poste et d’autres nouvelles têtes feront leur entrée.

Comme cette fusion du Guinée pour Tous au sein du RPG-Arc-en-ciel, la nouveauté, c’est qu’il y a une volonté du président de la république de faire une ouverture politique qui permet de mobiliser le plus grand nombre de citoyens d’une part et d’autre part d’asseoir une base politique plus large, a confié une source au sein de la galaxie présidentielle à Guinéenews©.

C’est l’objectif stratégique recherché. Le principe et la volonté de faire une ouverture, il n’y a l’ombre d’aucun doute, a-t-on appris.

Mais la grosse surprise, c’est que toute personne contactée ne signifie pas forcément l’entrée de celle-ci dans le futur gouvernement.

Autrement dit, les discussions en cours avec certains acteurs dans le cadre de cette ouverture souhaitée par le président pourrait aboutir ou pas parce que certains  demandent beaucoup. Conséquence, il y a plus de demandes que d’offres.

Tout dépendra donc de ce qui est proposé aux uns et aux autres et de leur propre prétention personnelle respective.

« Chacun veut vendre chèrement sa peau. Et si le président estime que ce que tel apporte comparé à ce qu’il demande n’est pas avantageux, forcément un désaccord pourrait naître », affirme-t-on.

Les prochains jours nous édifieront davantage. Une chose est certaine. À partir du moment où personne n’a vu la fusion GPT-RPG venir, il serait difficile de pronostiquer qui va venir, qui va partir. Sur ce, le président Condé est le seul maître du jeu.