Remise des études de faisabilité et de l’évaluation d’impact environnemental et social pour la voie ferrée reliant le terminal de Dapilon aux gisements de Santou II et Houda par le Consortium SMB-Winning

0
220

Remise des études par M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, à M. Barry Bimbiriko, Directeur Général Adjoint du Service National de Coordination des Projets Miniers (SNCPM) au Ministère des Mines et de la Géologie

 

Le Consortium SMB-Winning a remis aujourd’hui au Ministère des Mines et de la Géologie l’Etude de Faisabilité (FS) ainsi que l’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) concernant la voie ferrée qui reliera le terminal fluvial de Dapilon aux gisements de Santou II et Houda.

Ces études, conjointement réalisées par la Société d’Expertise Environnemental et Social (SEES) et WSP-Louis Berger, doivent permettre de déterminer l’ensemble des paramètres techniques et financiers pour la réussite du projet dans le cas de l’Etude de Faisabilité, tandis que l’EIES est indispensable pour mesurer les impacts directs et indirects environnementaux et sociaux du projet en anticipant les mesures d’atténuation nécessaires et présenter comment les parties prenantes seront associées au projet.

En amont, le Consortium SMB-Winning et la Compagnie de Bauxite de Guinée (CBG) avaient signé le 20 juillet 2019 un protocole d’accord concernant la traversée du chemin de fer construit sur une partie de la concession de la CBG, avec une première Etude d’Impact Environnemental et Social spécifique à cette zone. La complexité de la construction de cette partie du tracé – deux tunnels sur seulement 11 kilomètres – a obligé le Consortium a démarré plus tôt les travaux à cet endroit après avoir obtenu l’accord de l’État. Aujourd’hui, un premier tunnel de 2 833 mètres est en construction à Kourakoto avec la présence de SEES sur le terrain 24h/24 et 7j/7 pour s’assurer du suivi efficace du plan de gestion des risques de cet important projet d’infrastructure spécifique à cette zone.

La dernière mission de suivi des travaux de construction de cette zone réalisée conjointement avec la CBG et le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts a constaté que l’avancée des travaux du Consortium était efficace tout en restant conforme au PGES du projet de construction du chemin de fer. Le respect du calendrier pour cette section du tracé avec une fin des travaux pour le 4ème trimestre 2020 est confirmé.

Dans le cadre du Projet Boffa-Boké, le Consortium réalise la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.

« Tout au long des différentes phases de ses projets, de la construction d’infrastructures à l’exploitation minière, la SMB s’assure de la responsabilité environnementale et sociale de ses opérations, déclare Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. Je ne crois pas à la rentabilité d’un projet minier s’il ne prend pas en compte ces différents paramètres nécessaires à la bonne cohabitation entre les entreprises minières et les communautés locales. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com