Remous au Projet coton de Kankan : les travailleurs en colère ont manifesté ce lundi

0
1004

Les employés du projet coton de Kankan ont une fois encore manifesté ce lundi 21 janvier, pour disent-ils exprimer leur colère face à la quasi abandon de l’usine. Ils craignent également la fermeture imminente de leur entreprise.

Selon Kaba Camara, syndicaliste des travailleurs de la dite usine, depuis 4 mois le projet est à l’arrêt. Ce qui aurait entraîné à ce jour, plus de 4 000 tonnes de coton égrainées, emballées et prêtes à être expédiées sur le port de Conakry à se détruire. Et pour la campagne de cette année, aucune cargaison de coton graine produite par les quelques 10 000 paysans dispersés à travers les régions de la Haute Guinée et du Fouta ne seraient achetée et transportée pour l’égrainage à l’usine.

La centaine de travailleurs représentant les 383 employés dont 150 saisonniers ont brouillement manifesté ce lundi matin dans la cours de l’usine avec des slogans hostiles à l’équipe dirigeante actuelle de l’entreprise. Selon eux, cette équipe est de par sa manière de gestion qu’ils qualifient d’ailleurs « d’opaque », serait à la l’origine de la décadence actuelle du projet coton.

Déjà, depuis plus de six mois, l’expert blanc de la société Géo-coton avec laquelle le gouvernement guinéen avait demandé une assistance technique dans le but de ramener la Guinée sur le marché du coton, aurait quitté ses fonctions de directeur général et muté du côté du Sénégal.

Parlant du directeur général adjoint Bakari Kaba, nos sources font état de son absence dans les locaux de l’usine depuis 4 mois. Ce qui d’ailleurs semble attiser la colère des travailleurs du projet coton de Kankan, s’estimant être abandonnés par les autorités au plus haut niveau ; ils estiment qu’elles seraient incapables de nommer de nouveaux dirigeants à la tête dudit projet.

En attendant que les autorités du ministère de l’agriculture et plus généralement du gouvernement ne réagissent pour redresser une situation assez chaotique du projet coton de Kankan dont l’enceinte est jonchée de fibre de coton estimé à plus de 4 000 tonnes détruites, l’inquiétude d’une fermeture de l’entreprise est assez vive ; celle-ci de lit aussi bien chez les 383 travailleurs dont 150 saisonniers que chez les quelques 10 000 paysans qui vivent de la production du coton en Haute Guinée et au Fouta.

Il faut enfin préciser que la manifestation des travailleurs du projet coton de Kankan de ce lundi dans l’enceinte de l’usine s’est déroulée sans incident.