Réouverture des bars, motels et night-clubs : les tenanciers et usagers réagissent

0
802

Dans un communiqué rendu public mardi 22 septembre à la télévision nationale, le président de la République a annoncé des mesures assouplissant l’état d’urgence sanitaire dans les secteurs du Transports, Tourisme et hôtellerie, des Sports et de la Culture.

A propos de la réouverture des bars, restaurants et motels, le port des masques par le personnel de service ; le respect des mesures de distanciation physique et le lavage des mains ont été rendus obligatoires.

Interrogé par Guinéenews, le président de l’Association des tenanciers des motels, bars, restaurants et night-clubs, Valy Sako s’est réjoui de cet allègement avant de remercier le président de la République Alpha Condé.

« Tout le monde est content de cette décision du chef de l’Etat Alpha Condé. C’est une satisfaction totale pour tous les Guinéens. C’est comme si nous étions en prison et qu’on recouvre sa liberté. On ne peut que se réjouir, remercier et féliciter ceux qui nous ont donné cette liberté », a-t-il dit au bout du téléphone.

Et de poursuivre : « récemment, nous avions menacé d’aller en grève. Le président Alpha Condé nous a envoyés des émissaires avec lesquels nous avons discuté. Grâce à Dieu, la rencontre a porté fruit. Nous ne pouvons que nous réjouir malgré que la restriction reste partielle par rapport à la levée du couvre-feu. Nous sommes en pourparlers et nous savons que si nous respectons les règles barrières sanitaires dans la politesse et dans la courtoisie, nous espérons que la levée du couvre-feu ne va pas tarder. »

C’est le même son de cloche chez Alsény Gouly Camara, alias ‘’Mao’’, gérant de night-club, ‘’Sixième continent’’ à Hafia. « Nous sommes très contents de cette décision du chef de l’Etat Alpha Condé. Parce que nous avons passé beaucoup de temps sans travailler. Si le président de la République Alpha Condé a pensé à la réouverture de nos lieux de travail, nous ne pouvons que le remercier. Nous allons respecter scrupuleusement les règles barrières sanitaires. Nous l’avons commencé depuis l’annonce de la réouverture de nos lieux travail. Nous souhaitons que le président de la République lève le couvre-feu. Entre zéro heure à quatre heures du matin, certains de nos clients ne peuvent plus se déplacer. Parce qu’ils peuvent tomber sur les patrouilles en cours de route… », a-t-il expliqué.

Pour ce client des motels qui a préféré garder l’anonymat, c’est un ouf de soulagement pour tout le monde sans exception.

« Tout le monde est concerné par cette réouverture des bars, des restaurants, des night-clubs et des motels. Ce sont des lieux fréquentés par les jeunes, les adultes et même les vieux. D’ailleurs, les mariés sont plus nombreux que des célibataires. Dès après l’annonce de la nouvelle, j’ai vu certains gérants qui ont procédé immédiatement au nettoyage des lieux… », a-t-il signalé.