Report du scrutin du 1er mars: Un décret  devrait être pris pour « joindre l’acte à la parole »

0
374

Dans la foulée des réactions suscitées par le report du double scrutin de ce dimanche 1er mars, il y a un avis qui mérite qu’on s’y attarde. En effet, il s’agit d’une lecture juridique qui suggère qu’un décret soit pris pour rapporter celui qui fixe la date des législatives et du référendum à ce dimanche.

C’est l’avocat et désormais ex-deputé Maître Amadou Diallo qui l’a dit dans un bref entretien accordé à Guineenews ce samedi. Selon lui, « en vertu de la règle sur parallélisme des formes, il aurait fallu prendre un autre décret pour rapporter le décret fixant la date du scrutin. »

Un décret qui pourrait être suivi d’une démarche initiée par la commission électorale nationale indépendante en vue de proposer une nouvelle date, suggère-t-il.

Revenant à l’adresse à la nation d’hier soir, l’avocat apprécie: « le président de la République a droit, compte tenu de la situation qui prévaut, de faire une annonce. Mais en même temps prendre le soin de prendre un décret pour rapporter celui qui fixe la date du 1er mars. »

Une suggestion qui permet de « joindre l’acte à la parole » mais valable seulement « jusqu’à ce samedi avant minuit, précise-t-il.