Reprise de l’élection de Matoto : « Les conseillers de l’UFDG n’y participeront pas », dit Dr Oussou

0
1570

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a annoncé la reprise de l’élection du maire de Matoto pour ce jeudi 07 février 2019. Aussitôt informé, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a pris la décision de ne pas participer à cette élection.

S’adressant à la presse ce mercredi 06 février au QG (quartier général) de l’UFDG, le vice-président du parti du chef de file de l’opposition, a annoncé que leurs conseillers ne vont pas se présenter à la mairie de Matoto, parce que « le maire de cette commune qu’est Kalemoudou Yansané a déjà été élu depuis le 15 décembre 2018 ».

« Donc, dira le président du groupe parlementaire des libéraux démocrates, c’est à notre grande surprise, que nous avons reçu un courrier du ministre de l’administration du territoire disant que demain jeudi 07 février 2019, il va installer l’exécutif communal de Matoto, c’est-à-dire l’élection  du maire et des maires adjoints. En ce qui nous concerne, monsieur Kalémodou est élu maire de Matoto. Pour nous, c’est non négociable, nous ne participerons à aucune élection concernant le poste de maire ».

Pour lui, programmer une nouvelle élection concernant la mairie de Matoto, est synonyme d’une simple provocation.  « Nous comprenons que le ministre reste droit dans ses bottes, il fait de la provocation, il pense qu’on n’est plus dans une République, qu’on est dans une jungle et que lui en tant que ministre, il a le droit de faire ce qu’il veut. Nous ne pouvons pas l’accepter, il faut que le peuple comprenne que nous UFDG, nous ne participerons pas à une élection concernant le poste de maire », soutient-il.

Face à cette situation, l’UFDG ne compte pas rester les bras croisés. Le vice-président annonce les  décisions prises. « D’abord, nous avons commis des avocats pour attaquer cette décision du ministre convoquant l’élection de demain,  ensuite nous ne participerons pas à cette élection, troisièmement  nous avons demandé à tous nos conseillers de ne pas se présenter demain à Matoto parce que nous ne sommes pas concernés par cette élection », martèle le vice président de l’UFDG qui a profité de l’occasion pour demander à l’ensemble de leurs militants et sympathisants de Conakry, de se mobiliser demain à partir de 7 heures à la commune de Matoto pour empêcher « cette mascarade électorale ».

« Nous disons trop c’est trop et le ministre Boureima Condé trouvera devant lui des hommes engagés comme lui. Comme il veut le désordre, il sera responsable de ce qui adviendra », conclut Dr Oussou Fofana.