Reprise du dialogue politique en Guinée : une mission mixte de bons offices de la CEDEAO-UA et ONU reçue par le FNDC

0
1410

Dans le cadre d’une élection présidentielle apaisée en Guinée, une mission mixte composée de représentants de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine et des Nations Unies, conduite par le président Jean-Claude Kassi Brou de l’institution sous régionale, a rencontré samedi 15 août le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), pour des échanges qui ont duré de 11 heures à 13 heures 30, a-t-on appris de sources concordantes.

Avant le conclave avec le FNDC, les missionnaires avaient rencontré la mouvance présidentielle, puis la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la Cour Constitutionnelle.

Dans la délégation, il y avait le représentant de l’Union Africaine (UA) Pierre Buyoya, ancien président du Burundi et Mohamed Ibn Chambas, pour le compte des Nations Unies. Toujours au compte de la sous-région, il y a avait les ministres des Affaires Etrangères du Nigéria, du Burkina Faso,  Alpha Barry  et celui du Niger.  Ils représentent leurs chefs de l’Etat respectifs pour cette mission de bons offices.

D’après nos sources, l’ordre du jour a porté sur les conditions d’une élection présidentielle apaisée en République Guinée. Il a été question aussi de voir comment déployer une mission des chefs d’Etat en Guinée, afin de rabibocher les différents  camps antagonistes.

Dans la salle, le FNDC a réitéré ses revendications  portant sur  « l’annulation du double scrutin du 22 mars, la libération des détenus politiques et la non-candidature du chef de l’Etat ’Alpha Condé à l’élection présidentielle. A cela, s’ajoute la question du fichier électoral», précisent les mêmes sources.

 Il faut signaler que c’est le responsable des opérations du FNDC Ibrahima Diallo qui représentait son coordinateur national Abdourahamane Sano à  cette rencontre.  Celui-ci, empêché par le décès de sa maman à Kindia. Au niveau de l’opposition politique, nos sources rapportent qu’elle a été représentée par l’UFDG, l’UFR, le BL et le PEDN (…).