Reprise partielle du scrutin local : Où ça coince et pourquoi ?

mai 16, 2018 1:36
0

Soit, c’est une mauvaise restitution, soit c’est une petite incompréhension entre les dirigeants de la mouvance présidentielle et les leaders de l’opposition guinéenne, en négociations pour une éventuelle reprise partielle des élections locales du dimanche 4 février.

Selon nos informations, les deux camps seraient sur la même longueur d’ondes à un détail près. La preuve, les deux parties seraient favorables à une reprise partielle des élections locales.

L’opposition souhaiterait, par exemple, la reprise des élections dans le quartier ou le bureau de vote où elle a émis des réserves. C’est moins coûteux, plus facile à organiser et ça prend moins de temps, dit-on.

Alors que la mouvance présidentielle quant à elle, souhaiterait la reprise des élections dans toute la commune.

A l’instant où nous publions cette dépêche, l’opposition tient sa plénière à Conakry. Une plénière qui se tient au lendemain de la rencontre entre le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, et des représentants des chancelleries étrangères.