Réseau routier : Mali Yembering coupée du reste de la Guinée

juillet 22, 2019 9:10

Située à environ 120 kilomètres du chef-lieu de la région de Labé, la préfecture de Mali en plus de son enclavement, est confrontée à la défectuosité du réseau routier et à un manque d’ouvrages de franchissement.  Le pont de Mbagou sur la nationale Labé – Mali dans la sous-préfecture de Yembering à environ une cinquantaine de kilomètres du centre-ville de Mali a cédé depuis l’année dernière.

Ainsi, sous l’effet des fortes pluies qui se sont abattues sur la localité ces dernières 48 heures, la déviation qui servait de passage a coulé. Du coup, la localité reste coupée de Labé. Désormais, il faut d’effectuer un contour de plusieurs dizaines de kilomètres de plus vers Sigon sur une route impraticable pour se rendre à Labé et vice-versa. (crédit photo Mamadou Kalil Diallo).

Joint au téléphone par la rédaction de Guineenews© basée à Lelouma par rapport à cette situation, le secrétaire général du syndicat des transporteurs de Mali, Abdourahamane Diallo précise :  » C’est un pont qui a cédé depuis l’année dernière. Mais la déviation qui était mise en place pour permettre le passage des véhicules a été emportée par les eaux. C’est ce qui a empêché la circulation. Ça s’est passé à Mbagou dans la commune de Yembering. Actuellement, le passage est quasi impossible. Et ceci est aggravé par un camion qui est tombé en panne en tentant de se faire un chemin dans les eaux. Pour le moment, les rares véhicules qui sont arrivés ici sont passés par Sigon. Ces véhicules ont effectué un long détour sur une route pas vraiment praticable « .

A la question de savoir quelles sont les dispositions prises par rapport à cette situation, Abdourahamane Diallo, rajoute :  » Vous savez, seul l’État est capable de nous aider pour surmonter ce problème. Nous n’avons pas les moyens pour faire un pont. Nous envisageons avec nos collègues de Yembering d’effectuer une visite de terrain pour voir s’il y aurait des solutions à envisager en attendant l’aide de l’État. C’est extrêmement difficile « .

Faut-il rappeler que des travaux de construction de cet ouvrage de franchissement ont été lancés mais peinent encore à se concrétiser sur le terrain. Les travaux seraient aux arrêts, nous apprend on.