Résultats provisoires des législatifs et du référendum : très amer, Bah Oury brocarde le processus et le pouvoir

0
352

« C’est du mensonge. C’est l’expression d’une véritable mascarade encouragée par des gens qui n’ont aucune retenue par rapport aux cultures du mensonge et de la tromperie… Ils sont en train de se dévaluer totalement et de montrer qu’ils n’ont aucun respect pour les Guinéens, aucun respect pour les valeurs démocratiques, plutôt qu’ils ont un mépris total pour la communauté guinéenne.»

C’est officiel. Sans surprise, le RPG Arc-en-ciel rafle la quasi-totalité des circonscriptions dont les résultats provisoires ont été proclamés hier vendredi par la CENI. A en croire ces résultats partiels et provisoires, seule la circonscription de Pita « échappe » au contrôle du parti au pouvoir au profit des Nouvelles forces démocratiques (NFD) de Mouctar Diallo, actuel ministre de la Jeunesse.

A cette actualité, le président de l’Union pour démocratie et le développement n’affiche  pas l’envie de réagir. Et pour cause, Bah Oury s’explique :

  « Je suis partagé. Je suis vraiment partagé, parce que faire un commentaire sur ça, c’est lui donner de la valeur. Or, c’est une mascarade que nous avons rejetée avec tous les éléments pour considérer que ça, c’est nul et de nul effet. En faire un commentaire donc, ce serait crédibiliser ce processus-là. Et donc, je préfère m’abstenir par rapport aux commentaires sur ces résultats-là. Parce qu’en fait, c’est du mensonge. C’est l’expression d’une véritable mascarade encouragée par des gens qui n’ont aucune retenue par rapport aux cultures du mensonge et de la tromperie », soutient d’emblée Bah Oury.

Poursuivant, notre interlocuteur au bout du fil s’est interrogé et répondu en ces termes :    
« Croyez-vous qu’ils puissent gagner avec ça, en trichant, en mentant, en faisant du n’importe quoi ? Ils sont en train de se dévaluer totalement et de montrer qu’ils n’ont aucun respect pour les Guinéens, aucun respect pour les valeurs démocratiques, plutôt qu’ils ont un mépris total pour la communauté guinéenne ».