voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Résurgence d’Ebola : des avis croisés des citoyens sur les nouvelles mesures barrières 

    Dans  le  cadre  de la lutte  contre la  maladie à virus  Ebola  en Guinée, le chef de l’Etat a annoncé des nouvelles mesures de prévention par décret présidentiel, afin de renforcer la surveillance sanitaire dans nos communautés.

    Cette nouvelle mesure de prévention contre Ebola a été analysée par les citoyens de Kindia. Si certains apprécient la décision du président de la République pour sa promptitude, d’autres pensent que cet acte replongera encore notre pays dans l’extrême pauvreté.

    « J’ai écouté cette nouvelle décision du président hier à la RTG. J’étais content dans la mesure où la maladie COVID 19 n’est pas terminée. Les gens ne respectent plus les mesures barrières. Ce qui veut dire que nous sommes toujours exposés à la pandémie. Maintenant avec la résurgence de la maladie à virus Ebola, ça peut être plus compliqué si on ne fait pas attention. Donc, je salue cette décision », explique Alseny Bamba.

    « Pour moi cette nouvelle mesure créera encore des problèmes aux citoyens. Limiter les gens dans leurs activités quotidiennes peut être fatal même si on parle de la prévention mais ce n’est pas ce qu’on va manger. Gardons aujourd’hui le coût de la vie, l’augmentation des prix des denrées alimentaires, le transport, ça sera difficile pour certains de s’en sortir. Il faut un accompagnement de l’État sinon ces mesures ne seront pas respectées », réagit Mamadou Aliou Sow.

    Cet autre citoyen interrogé voit différemment cette nouvelle mesure préventive contre ces deux maladies qui perdurent dans notre pays.

    « C’est bien beau de prendre des mesures mais il faut penser aux conséquences que cela peut engendrer sur la vie quotidienne des citoyens. Donc, le gouvernement doit aussi prendre d’autres mesures en accompagnant la population sur tous les plans. Nous, citoyens, nous devons respecter ces mesures pour notre santé et celle de nos familles. Puisque gérer deux maladies dans un pays pauvre comme le nôtre, ça ne sera pas facile », ajoute Sidiki Nabé.

    Il faut rappeler qu’à Kindia pour le moment aucun cas suspect n’est encore signalé  malgré le délaissement des mesures barrières. Les autorités locales quant à elles s’engagent à appliquer à la lettre ces mesures préventives édictées par le président de la République pour  lutter efficacement ces deux maladies dans notre pays.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE