Retard dans la tenue des législatives : le RPG accuse l’opposition

janvier 12, 2019 5:55

Le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, a pointé un doigt accusateur ce samedi 12 janvier sur l’opposition  guinéenne de vouloir retarder les élections législatives. C’est l’ancien maire de Kankan, Bangaly Camara qui l’a fait savoir aux militants à la faveur du meeting hebdomadaire du parti à Gbessia.

A en croire l’ancien transfuge du PEDN, le président de la République Alpha Condé a le souci d’organiser les élections législatives. C’est pourquoi, a-t-il fait comprendre, le chef de l’Etat Alpha Condé a mis en place la structure en charge d’organiser cette élection. Sauf à date, a-t-il déploré, l’opposition n’a encore déposé sa liste :

«Le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a écrit au même moment à toutes les parties prenantes. Le RPG, soucieux du progrès de notre pays, a immédiatement répondu à la lettre du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. La mouvance présidentielle a choisi déjà ses sept commissaires.  L’administration a envoyé son commissaire ainsi que la société civile. Il ne reste pratiquement que les sept commissaires de l’opposition. Il parait que jusqu’à présent, qu’ils ne sont pas tombés d’accord. Pendant que les uns veulent avoir cinq commissaires, d’autres souhaitent obtenir deux ou un seul. Le pouvoir n’a aucunement l’ordre de qualifier une opposition. Elle peut être radicale tout comme elle peut être aussi noire ou rouge. L’essentiel pour nous, elle reste opposition. D’ailleurs très gentil, le chef de l’Etat a donné un temps de 45 jours aux opposants de déposer leur liste, une manière pour le chef de l’Etat Alpha Condé de montrer qu’il est démocrate. C’est pourquoi d’ailleurs, il a prorogé le mandat des députés parce que notre opposition n’est pas prête. Maintenant, la balle se trouve dans le camp des opposants, qu’ils fassent tout pour être d’accord et déposer leur liste à temps».