Retour de Dalein : les forces de l’ordre empêchent de justesse un affrontement

0
719

Pendant que des partisans de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) se regroupaient aux alentours du rond-point de l’aéroport de Conakry, ce jeudi 15 octobre, le passage d’un convoi de camions en provenance de la ville perturbe l’atmosphère. C’est le constat fait par guinéenews en début d’après-midi.

Tout allait relativement bien jusqu’aux environs de 13 heures 30 (GMT) à cet endroit. Subitement, c’est des camions qui arrivent, passant sous le pont, direction, Yimbaya. Plusieurs dizaines de camions remorques vides, avec des banderoles jaunes  (couleurs du RPG arc-en-ciel).

Un passage qui a suscité de l’hostilité de la part des partisans de Cellou Dalein qui, sur le pont, agitent des gadgets aux couleurs de l’ufdg en guise de réaction qu’ils considèrent comme de la provocation. L’arrivée d’un pick-up d’agents en tenue crée un moment de panique dans les rangs des supporters de Dalein qui commencent à fuir. Mais visiblement, les opposants n’étaient pas visés. Après un moment d’échange avec des partisans du principal opposant, le pick-up bouge pour stationner de l’autre côté du rond-point. Empêchant un groupe de jeunes en t-shirts jaunes, couleur du parti au pouvoir d’avancer vers les partisans de l’opposant.

Pour l’instant, le pick-up constitue une zone tampon entre les deux camps politiques rivaux, évitant ainsi, du moins momentanément, un affrontement.

Un gros bras faisant visiblement office de sécurité civile, arborant un t-shirt estampillé UFDG, approché par Guineenews, accuse les partisans du pouvoir de vouloir barrer la route à Cellou Dalein Diallo qui rentre à Conakry ce jeudi, en passant par l’autoroute Fidel Castro jusqu’à la Tannerie. De là, le cortège du président de l’UFDG mettra le cap sur l’autoroute Le Prince.  Cela, après deux semaines de campagne à l’intérieur du pays, excepté la région de Kankan,  où le principal opposant au régime Condé n’a pas eu la possibilité de faire campagne…