Retour de Oyé aux affaires: les dessous d’un sauvetage organisé depuis Kindia

0
970

Tout est parti de la publication du décret du 26 mai relatif à la mise en place du gouvernement  Kassory. Selon certaines informations, dans ce gouvernement, Oyé Guilavogui, ancien ministre des Transports, aurait été promu ministre de l’Elevage. Une offre qu’il aurait déclinée, dit-on.

Cette situation a été récupérée par ‘’Kania langni’’, une association communautaire locale dont la vocation est d’unir et gérer les différends entre habitants de Kindia. Celle-ci a adressé un courrier  au président de la République pour plaider la cause de l’ex-ministre des Transports  dont une éventuelle éviction du gouvernement aurait pu démobiliser tout Kindia du RPG Arc-en-ciel.

Pour comprendre les dessous de cette opération de sauvetage ayant finalement permis à Oyé Guilavogui d’arracher sa mise dans la nouvelle équipe gouvernementale, nous avons rencontré certains responsables de Kanian Langni.

Pour sa part, Elhadj Banna Seny Camara, président de ‘’Kania langni’’  nie avoir signé ce courrier qui a été adressé au chef de l’Etat. «Je n’ai rien signé.  Pour la dernière fois, Elhadj Mamoudou Camara m’avait appelé, précisément dans la nuit du mardi 29 mai pour me faire part de leur mécontentement. Il m’avait demandé de faire une pétition devant amener le président de la République à reconduire l’ex-ministre des Transports au sein de la nouvelle équipe. Sur place, j’ai demandé au groupe d’attendre. Mais, El hadj Mamoudou Camara était opposé foncièrement à ma proposition et a exigé à ce qu’une lettre soit rédigée avant le retour du président Alpha Condé. Au même moment, le ministre Oyé Guilavogui nous a appelés par téléphone pour nous dire de ne pas faire la pétition au nom de ‘’Kania langni’’, mais plutôt de l’ensemble de la population de Kindia. Décidé à faire aboutir son projet, Elhadj Mamoudou nous a demandés de faire cette note pour annoncer la démission de tout Kindia du RPG, le parti au pouvoir. Une option que j’ai  personnellement rejetée en tant que président de ladite association. Je lui ai dit que cela ne relève pas de mes prérogatives de président de l’association. S’il veut qu’on prenne une telle décision, il faut que les responsables administratifs et locaux des différentes sous-préfectures ainsi que ceux des districts se retrouvent pour décider de commun accord. Si tel n’est pas  le cas, je suis désolé… Je répète encore que je n’ai pas signé ledit document relatif à cette décision. Moi, je suis sage, je sais ce que je fais. Nous n’avons pas pour mission de nous opposer à une décision des chefs, je ne fais pas partie, que tout Kindia le sache ainsi que la Guinée.»

Il ressort nettement de cette prise de position du Vieux Banna Sény Camara, Président de ‘’Kania langni’’  que ce fameux courrier adressé au président de la République a été rédigé à Tafory au nom de l’ensemble des populations de Kindia.

Interrogé par Guinéenews, Elhadj Mamoudou Camara qui est à la fois le grand Imam de Kindia et inspecteur régional de la ligue islamique, donne sa version des faits: «depuis la publication du décret du président Alpha Condé, on m’attribue des propos dont j’ignore les origines. Ce qui est vrai, le président Alpha Condé est mon fils et Oyé est mon neveu. Donc, les deux sont des frères. Et surtout, j’ai fait la connaissance du premier à travers le second. J’attends le retour du chef de l’Etat pour lui recommander davantage son jeune frère. Oyé Guilavogui est mon fils et c’est valable pour tout père. Quand ton fils à un problème, vous vous sentez aussi touché. C’est Dieu qui m’a créé, mais à présent, c’est Oyé Guilavogui  qui supporte le coût d’une partie de ma vie. Comme le président de la République est en voyage, j’attends son retour pour lui confier son jeune frère.»