Retrait du dialogue politique : l’UFDG accuse la « mauvaise foi » de la CENI

0
262

L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est retirée du dialogue politique à cause, selon le parti, de la « mauvaise foi » de l’organe de gestion des élections, qui aurait demandé 80 jours pour pouvoir donner des résultats sur l’installation des conseils de quartiers.

« Alors vous avez suivi notre retrait du comité de suivi. Il faut que j’explique, parce que vous savez nous sommes dans un pays où les gens sont capables de dire ‘’quand on les appelle pour dialoguer ils ne viennent pas’’ », a tenté de justifier d’entrée le vice-président de l’UFDG, le Dr Fodé Oussou Fofana, lors de l’assemblée générale du parti tenue ce samedi 14 décembre.

Aux réunions du comité de suivi, l’UFDG était venue avec des a priori. C’est le vice-président du parti qui le dit : « Le dialogue fait partie de la démocratie. On ne vient pas parce qu’on a confiance, on ne vient parce qu’on est naïf. Non! On vient pour prouver au monde entier que nous, en tant que parti politique, nous sommes un parti républicain, nous sommes un parti qui prône la paix et l’unité nationale. En venant, ce n’est pas parce qu’on avait confiance, mais les gens, ils font toujours semblant comme s’ils nous trompent. Ils se trompent eux-mêmes. Les partenaires, les ambassadeurs ont demandé à ce qu’on se retrouve au niveau du comité de suivi pour parler de deux points essentiels. Le premier point c’est la finalisation des élections locales et le deuxième c’était pour regarder ce processus électoral, faire l’évaluation de ce processus électoral. »

Ce qui a choqué l’UFDG en marge de ces réunions, c’est le « manque de sérieux » de la CENI, son double langage.

« On pose la question simplement à la CENI, comment on fait pour finaliser les élections communales. Elle dit non, qu’elle  n’a pas les résultats. Et qu’elle a remis les résultats concernant les chefs de quartiers au ministère de  l’Administration du territoire et de la décentralisation. Le représentant du ministère de l’Administration dit « non » que ce n’est pas vrai, qu’il n’a pas reçu de résultats. Et la CENI dit d’attendre qu’elle va réfléchir, et que certainement elle a mis ça quelque part, et qu’elle va vérifier. Trois ou quatre jours après, on se retrouve autour de la table. La CENI nous dit qu’elle n’a pas les résultats et de lui donner 80 jours. Nous avons dit c’est pitoyable, c’est pathétique. Comment vous avez centralisé les résultats? Comment les conseillers ont été élus ? Quels résultats vous avez utilisés pour que les maires soient installés ? Vous organisez une élection, vous êtes incapables de produire les résultats ? », s’est exclamé le Dr Fodé Oussou Fofana, dans son intervention qui consistait à faire la lumière sur le retrait de son parti du cadre de dialogue inter guinéen.