Retraite des cadres des TP à Coyah : Le ministre Naïté relooke les méthodes de travail son département

0
739

Fraichement nommé ministre des Travaux publics (TP), Moustapha Naïté ne perd pas de temps pour aller à l’essentiel. C’est dans cette dynamique qu’il a organisé du 2 au 4 juin la retraite de son département à Coyah pour réfléchir une nouvelle méthode de travail. Cette rencontre de trois jours a regroupé 70 cadres du département des TP.

« Nous avons passé tout le week-end et la journée de ce lundi à réfléchir sur un nouveau cadre, une nouvelle méthode de travail. Ensemble, nous avons tenté de revoir nos objectifs par rapport à l’ensemble des structures et des acteurs du ministère, revoir aussi l’ensemble des programmes, les projets et les travaux d’urgence », a indiqué Moustapha Naïté au sortir dudit séminaire.

Plus loin, il est revenu sur les résultats de ces trois journées de concertation : « Nous nous sommes appropriés pendant ces trois jours une nouvelle dynamique et ensemble nous avons fixé un cap clair et précis avec comme directive axée sur l’efficience et le travail collaboratif. Il était extrêmement important de revoir et de corriger, ensemble, les chevauchements de compétences, les petites luttes structurelles internes, les failles dans les interventions, les travaux d’urgence, de recenser aussi des mécaniques de recherche de financement, d’agir sur des leviers à ce que les travaux soient désormais exécutés dans les délais et conformément au cahier de charges. »

Tous les membres du gouvernement doivent s’attendre à une lettre de mission qui leur sera soumise par le Premier ministre, comme cela est de coutume depuis quelques années. Mais, selon le ministre Naïté, l’organisation de cette retraite du ministère des Travaux Publics ne remplace pas les consignes qui lui seront assignées par le PM Ibrahima Kassory : « Je voudrais préciser que ce que nous avons retenu de ces trois jours de réflexion et que nous nous promettons d’implémenter ne se substitue en rien à la lettre de mission qui nous sera remise par le Premier ministre. C’est plutôt une démarche qui anticipe des nouvelles méthodes de travail et de dynamiques au sein du ministère des Travaux publics. J’espère qu’en respectant ce que nous nous sommes imposés à Coyah comme méthode et cadre de travail, nous allons avoir des résultats probants pour le bien-être de nos populations et de notre développement infrastructurel. »

Pendant cette retraite de Coyah, les cadres du ministère des Travaux publics ont mis en place un nouveau cadre pour les travaux d’urgence et une méthodologie de mise en œuvre des programmes sur les court, moyen et long termes.