« Retraite politique » annoncée de Ouattara : voici ce qu’en pense Damaro

0
741

Ce jeudi 5 mars, le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a solennellement annoncé devant les députés et sénateurs réunis en congrès à Yamoussoukro qu’il ne sera pas candidat à la présidentielle de 2020.

Cette déclaration qui vient ainsi mettre un terme à plusieurs mois de suspense, est aujourd’hui largement commentée aussi en Côte d’Ivoire que dans bien d’autres pays africains. En Guinée, l’opposition souhaite que cette décision de Ouattara inspire le président Alpha Condé. Dans le camp de celui-ci, l’on fait plutôt une autre lecture, différente de celle faite dans les rangs de l’opposition. Lisez plutôt ce que le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle à l’Assemblée nationale a confié à Guinéenews à propos :

«… Je ne suis pas Ivoirien, je ne suis pas éligible en Côte d’Ivoire et je ne suis pas un électeur. Quand le président français François Hollande aussi déclaré, il y a deux ans, qu’il ne sera pas candidat, est-ce que cela devait m’inspirer de quelque chose autrement. C’est aux citoyens Ivoiriens d’apprécier la décision de leur président de la République », a-t-il coupé-court.

Lorsque Guinéenews lui a rappelé que, comme les deux hommes d’Etat aiment à le ressasser très souvent, le président Alpha Condé, est pourtant le conseiller politique du président Alassane Ouattara, le parlementaire réplique à son tour non sans humour : « le conseiller conseille et on prend dans le conseil ce qu’on veut et on laisse ce qu’on ne veut pas. Est-ce que c’est le président Alpha Condé qui est le conseiller politique de Alassane Ouattara… Il faut retenir que c’est de la boutade. L’un n’est pas l’employé de l’autre. »

Interpellé sur le problème de troisième mandat qui est d’actualité en Guinée et qui, à bien d’égards présentait des similarités avec la Côte d’Ivoire, le patron du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l’Assemblée déclare : « c’est… l’opposition qui pose le problème de troisième mandat en Guinée. Le président Pr. Alpha Condé n’a jamais parlé de troisième mandat et il n’a jamais déclaré être candidat à quoi que ce soit. C’est dans l’imaginaire de l’opposition. C’est cela la différence. Il a dit à qui qu’il sera candidat ? Pourquoi voulez-vous qu’il assume quelque chose dont il n’est pas responsable. »