Révision des listes électorales : Cellou Dalein accuse la CENI de sabotage

0
132

La révision des listes électorales a commencé en Guinée et dans certaines ambassades à l’étranger en prélude aux élections législatives. Mais dans certains endroits, le processus est en panne. A l’occasion de l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi 30 novembre 2019, Cellou Dalein Diallo a accusé l’organe de gestion des élections en Guinée, la CENI, d’avoir « saboté » le processus dans les fiefs de l’opposition.

« Nous sommes actuellement en train de nous faire enrôler dans le cadre de la révision des listes électorales. Cette révision s’effectue dans des conditions chaotiques, parce qu’il n’y a aucune organisation, il y a un sabotage par la CENI et par le gouvernement de la République qui devait veiller à ce que tous les Guinéens qui en ont le droit puissent s’enrôler et voter. Malheureusement, nous constatons qu’il y a une sainte pagaille partout dans le pays. On empêche les gens de se faire enrôler dans les fiefs de l’opposition en disant qu’il n’y a pas de consommables, il n’y a pas de copie de récépissé, la machine est en panne, l’agent est malade. On invente mille difficultés pour empêcher l’opposition de se faire enrôler. Je vous l’ai dit, pour Alpha Condé, il n’y a pas de citoyens au sein de l’opposition. Pour lui, les citoyens ce sont ceux qui sont avec lui, parce que c’est un droit citoyen de se faire enrôler et de pouvoir voter, participer aux élections à tous les niveaux pour choisir ses responsables au niveau de la commune, des quartiers, de l’Assemblée nationale, des régions. Malheureusement, avec Alpha Condé, il faut se battre pour exercer, jouir de son droit même si celui-ci est dans la Constitution de la République », a affirmé le président de l’UFDG.

Plus loin, Cellou Dalein Diallo a demandé à ses militants de sa battre pour se faire enrôler : « Malgré ces difficultés, malgré ce contexte particulièrement difficile, faites tout pour vous enrôler. Je sais que vous allez vous battre pour réussir à vous faire enrôler malgré toutes les difficultés qu’on est en train de dresser  sur votre chemin pour vous empêcher d’être sur la liste nationale. Ils le font ici, ils le font à l’étranger, partout, lorsqu’on sait qu’il y a une majorité de citoyens  guinéens qui sont de l’opposition guinéenne, ils feront tout pour faire des obstructions à l’enrôlement des ces derniers. Mais, nous sommes des combattants. L’opposition guinéenne se bat. Vous êtes des combattants. On ne va jamais démissionner, on se battra pour exercer notre droit. »