Revue de la presse : tir groupé des tabloïds sur « la chasse aux sorcières… »

0
264

Dans les principaux journaux du pays, cette semaine, les arrestations, inculpations et détentions d’opposants occupent l’essentiel des colonnes des tabloïds.

« Opposants séquestrés et détenus/ Tous sous la boîte du 3e mandat », titre Le Populaire sur la situation. Le journal écrit que « désormais entre les quatre murs des centres de détention provisoire du régime, Ousmane Gaoual et Cie paient pour leur engagement politique et citoyen, à faire valoir la vérité des urnes issue du scrutin du 18 octobre à la place de la vérité du système mis en place pour soutenir Condé aussi longtemps que cela lui plaira.»

« La chasse aux sorcières… », titre pour sa part le satirique Le Lynx. « Se sentant trop fort de sa victoire à la sélection présidentielle, Alpha Grimpeur s’est engagé dans une chasse aux sorcières. Cinq de ses opposants membres de l’Alliance nationale pour l’alternance démocratique (ANAD) qui a accompagné la candidature de la Petite Cellule Dalein Diallo sont dans le collimateur du parquet du tribunal de Dixinn. Ces derniers ont passé la semaine et le weekend en garde à vue, alors que l’un d’eux, Ibrahima Chérif Bah, a été inculpé et placé en détention à l’Hôtel cinq étoiles de Coronthie », écrit Le Lynx.

« Il n’y a aucune chasse aux sorcières, selon Alpha Condé », écrit aussi Le Lynx. « Assuré de se maintenir au pouvoir au-delà des deux mandats constitutionnels que lui accordait la Constitution de mai 2010, la bosse du RPG ne chôme pas, même s’il ne fait pas œuvre utile pour réconcilier les Guinéens. Il s’est rapidement lancé dans une sorte de traque à certains responsables de partis politiques et de mouvements citoyens qui se sont opposés au 3e mandat […] Invité de nos confrères de RFI, le Prési Alpha Grimpeur martèle le contraire de ce que les Guinéens savent déjà : ‘’ absolument aucune chasse aux sorcières. Personne n’est ciblé, sauf les gens qui sont accusés d’avoir commandité. Nous avons arrêté les gens, c’est à la justice de trancher

« Le premier lundi noir de la quatrième république », barre à sa Une, pour sa part, La Lance. Pour l’hebdomadaire du mercredi, « nos républiques se succèdent et tendent à se ressembler dans le mal ». Et de poursuivre : « dans le crime gratuit qui mène à la dictature. Dans le silence coupable qui favorise l’éclosion de celle-ci. Dans l’indifférence quasi-totale de nos voisins. Dans l’hypocrisie de la fameuse communauté internationale. Tout au long des soixante de ses soixante-deux ans d’indépendance, le pays a compté de nombreuses républiques. Il paraît que nous en sommes à la quatrième, pour les convenances d’une horrible dictature qui frappe déjà à nos portes […] Voilà un 3e mandat qui renoue avec la 5ème colonne. Ce lundi 16 novembre, Ousmane Gaoual, Cellou Baldé et Etienne Soropogui… ont rejoint Chérif Bah à la Maison centrale de Conakry. Accusés de ‘’ détention et fabrication d’armes légères, association de malfaiteurs, détention d’armes de guerre entre autres’’. Ces arrestations viennent s’ajouter à celles de plus de 300 militants de l’UFDG, le parti à décapiter, suite aux échauffourées qui ont éclaté au lendemain du scrutin du 18 octobre.»