Revue de presse : « Alpha grimpe sur le 3ème  mandat ! »

0
383

Cette semaine, dans les kiosques, Les hebdomadaires Le Lynx, La Lance et Le Populaire ont retenu l’attention de Guinéenews par leur traitement sans concession du verdict de la Cour constitutionnelle, qui vient conforter l’emprise d’Alpha Condé sur la République.

« Alpha grimpe sur le 3ème  mandat ! », barre Le Lynx avec des caricatures d’Alpha Condé, de Cellou Dalein Diallo et du président de la Cour constitutionnelle. Le satirique écrit que dans une laborieuse lecture de l’arrêt qui a duré une heure, interrompue quelques minutes par le malaise d’un observateur d’origine ivoirienne et évacuée par la Croix rouge, le président Mohamed Lamine Bangoura n’a pas laissé place au suspense. La Cour, écrit Le Lynx, n’a d’ailleurs pas fait que rejeter les contestations des candidats de l’UFDG, de la NGR, du PADES et du PACT, elle a amélioré le score d’Alpha Grimpeur. « (…) Elle a rehaussé la victoire contestée d’Alpha Grimpeur, ainsi que le taux de participation. La Petite Cellule Dalein Diallo crie à ‘’ l’assassinat de la démocratie ‘’ et appelle les Guinéens à défendre leurs ‘’ suffrages par tous les moyens ‘’ », a écrit le satirique.

« Silence, on se prépare », titre Le Lynx, toujours sur la réélection d’Alpha Condé. Le journal écrit qu’Alpha Grimpeur a attendu tranquillement sa confirmation par la Cour constitutionnelle dans ses fonctions de président de la République. « On pourra l’appeler sagement le premier président de la quatrième république et éviter de dire qu’il s’est agi d’un troisième mandat. La constitution de 2010 l’avait vaillamment interdit. Le problème de bonnet blanc ou de blanc bonnet n’est ni nouveau ni original. Mais, il aura fallu une préparation des plus minutieuses pour que le Président-Grimpeur y arrive », écrit le satirique qui retrace certaines des étapes-clés qui ont permis à Alpha Condé d’en arriver là. Le journal croit que le 3ème mandat a coûté à Alpha Condé des efforts surhumains de reniement dont l’apport « de l’ancien colon », « la ruse et la tromperie [puisé] chez Sékou Touré », « la fraude artisanale [prise] chez Lansana Conté ». Le journal poursuit en écrivant qu’il [Alpha Condé] y ajoute « tout son art à le hisser à un niveau professionnel encore inégalé. En Guinée, Alpha Condé a fait de la fraude électorale une réalité normative… »

« Victoire de la continuité sur l’alternance/ 3ème  mandat confirmé pour Alpha Condé », titre pour sa part Le Populaire. L’hebdomadaire écrit : «  l’opposant historique garde la main sur le pouvoir. Après deux quinquennats sans partage, il s’engage pour un troisième mandat de 6 ans. Avec un système de gouvernance civilo-militaire taillé sur mesure. Et plus que jamais favorable à son maintien à la présidence de la République.»

« C’est l’œuvre des délinquants politiques », estime Boubacar Sow, coordinateur du FNDC en Suisse, qui croit que tout a été préparé avec minutie par le clan du pouvoir. « Mais cette comédie ne doit pas détourner les guinéens de leur combat contre un régime aux mains souillées de sang », dit Boubacar Sow dans les colonnes de Le Populaire.

« Légitimité, faux complots, défis de développement…/ Alpha Condé face à son nouveau sextennat », titre pour sa part La Lance. Pour le journal, vu les tueries et les fraudes qui ont émaillé sa « réélection », Alpha Condé devrait avoir le triomphe modeste. « Au contraire, il se montre menaçant envers ses adversaires, les ministres qui n’ont pas assez ‘’mouillé le maillot ‘’ et rembobine le discours de complot permanent, autrefois dénoncé par l’opposant historique sous la Révolution de Sékou Touré », écrit le La Lance.