Revue de presse:  an 1 de Kassory à la Primature, mort de Amadou Baldé à Labé, démission de Me Cheick…

0
1179

Les journaux de la semaine ont tous relayé la conférence de presse du 29 mai dernier. Conférence au cours de laquelle Kassory Fofana s’est prononcé favorablement sur l’adoption d’une nouvelle constitution et a justifié la nécessité de rompre avec l’actuelle. Il aussi été question de la démission de l’ex-ministre de la Justice et Gardes des Sceaux, Me Cheick Sako. La mort du jeune étudiant de l’université de Labé n’est pas passée sous silence. Cette mort tragique du défunt Amadou Boukariou Baldé a intéressé les confrères pendant cette semaine qui en ont fait leurs unes. Et enfin, la réponse de la Mouvance présidentielle au front National pour la Défense de la Constitution a été relayée par tous les journaux de la semaine.

Ainsi, « Le Lynx » du 3 juin a qualifié la conférence de presse du Premier ministre Kassory Fofana d’une simple annonce de promesses et de jeu de cache-cache avec la presse au lieu d’être une rencontre où le chef du gouvernement devait étaler son bilan d’un an à la Primature. Pour le journal, Kassory est passé à côté. « Kassory annonçait le montant de la corruption à 600 milliards de nos francs par an, fléau qu’il avait promis de combattre. Sauf qu’un an après…le montant des détournements s’est multiplié par deux  ou trois et à un rythme effréné »

Quant à « Horoya », au cours de cette conférence de presse, le Premier ministre a fait le bilan d’une année de gestion. Selon le quotidien national, Ibrahima Kassory Fofana en a profité pour aborder des questions liées à la vie de la nation.

Pour « L’Observateur » du lundi, le Premier ministre Kassory Fofana a réussi à imposer la décrispation sur la scène politique et dans l’éducation où Aboubacar Soumah et son clan dictaient leur loi aux responsables de l’enseignement et aux autorités du pays. Selon le journal, le Premier ministre a freiné les manifestations politiques et autres mouvements sociaux de rue en installant les PA sur l’axe Hamdallaye-Coza pris autrefois en otage par les démons de la violence. Le conclura pour dire que Kassory a bien mené sa barque.

« Le Standard », lui, s’est penché sur la réponse de la mouvance présidentielle suite à la publication de la supposée liste des promoteurs de la nouvelle constitution. Liste publiée par le front National pour la Défense de la Constitution. Selon le confrère, l’acte posé par des opposants a provoqué la colère de la mouvance présidentielle.

« La Lance » du mercredi  a plaqué à sa couverture l’image du jeune étudiant tué à Labé lors de la manifestation des étudiants le 31mai dernier. Le journal qui a publié plusieurs témoignages soutient que le défunt était loin d’être un meneur de troubles. Comme quoi il aurait été fauché par le véhicule de la gendarmerie sur la route de la maison. « La Lance » conclut par le souhait des parents de la victime qui ne demande que justice soit faite.