Revue de presse :  délestages, soutien d’Embalo à Cellou, propos «dangereux» d’Alpha Condé

0
794

Cette semaine, à la Une des hebdos, les manifs contre les délestages électriques en Guinée, le soutien d’Umaro Sissoco Embalo au candidat Cellou Dalein Diallo, les propos « dangereux » dans le discours de campagne d’Alpha Condé.

« Délestages », titre Le Lynx à sa petite Une. Le journal raconte que de la Haute-Guinée, les manifs contre les délestages se transportent en Basse-Guinée. Le 18 septembre, Kolaboui a exigé le retour du courant dans les ménages. « Tout le monde cherche à nous berner, l’ANAIM, les autorités locales, la sous-préfecture. Nous manifestons aujourd’hui pour les avertir, les alerter sur ce que nous subissons à Kolaboui. Maintenant, nous serons dans la rue jusqu’à ce qu’ils nous entendent. Nous voulons que le courant revienne ! », clame Fodé Touré, responsable de la jeunesse de Kolaboui cité par le satirique.

« Non aux discours ethnos ! », barre Le Poplulaire à sa Une. Le journal alerte qu’à un mois du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020, des propos de nature à attiser la haine de l’autre et inciter à des violences contre une communauté sont enregistrés dans le discours de campagne électorale d’Alpha Condé. Le journal revient sur les propos du Président candidat : « Ce que vous devez comprendre d’abord, il y a 10 candidats qui ont formé un bloc. Donc, si le malinké qui est candidat et qui n’est pas du Rpg, vous votez pour lui, vous aidez Cellou Dalein Diallo. Vous devez le savoir. Si vous votez pour lui, sachez que vous votez pour Cellou Dalein Diallo. Dans la région du Foutah, c’est Cellou seul qui est candidat. Il n’y a pas un autre candidat. Tous ceux qui sont candidats, ces 10 veulent aider tous Cellou. Et, je crois que vous êtes intelligents pour comprendre ça (…) Ce qui s’est passé après la mort de Sékou Touré, vous n’avez pas oublié ça. Je compte sur vous. S’il plait à Dieu, la Guinée va avancer…»

Le Populaire signale au Président que le discours attendu dans cette élection est celui contre les pratiques discriminatoires et pyromanes qui ont endeuillé ce pays durant la campagne présidentielle de 2010 et tout au long de la décennie qui prend fin en décembre prochain. « A l’avenir, le candidat Condé ferait donc mieux de servir aux guinéens des propos outre que ceux de quelqu’un qui a complètement perdu la lucidité. Puisqu’il n’est jamais tard pour bien faire, alors, le prochain discours de Condé devrait policé. Il se donnerait ainsi l’occasion de s’amender. De montrer à la face du monde que seuls ceux qui parlent se trompent, que ce pays ne va plus laisser verser une seule goutte de sang de ses habitants, à plus forte raison brûler un seul brin de ses biens pour le plaisir des marchands de la haine. Plus jamais ça ! », a écrit le journal.

« Je soutiens Cellou Dalein, les choses sont claires ! », titre La Lance qui reprend une interview du Président bissau guinéen Umaro Sissoco Embalo dans Jeune Afrique. Dans cette interview, Embalo affiche clairement son soutien à Cellou Dalein Diallo. A une question à savoir si ses relations avec Alpha Condé se sont améliorées, Embalo : « aujourd’hui, nous nous parlons, nous sommes des homologues. Nous ne serons jamais des amis, car il est allé trop loin, mais il y aura du respect et nous serons de bons voisins.» Et les journalistes de Jeune Afrique d’enchainer : « s’il est réélu le 18 octobre, vous devez pourtant faire avec…» A cette autre question, le Président bissau guinéen répond : « je ne sais pas s’il sera réélu. Ce n’est parce qu’un président gère le pouvoir qu’il sera reconduit. C’est Dieu qui décide. Je crois au destin, je suis un homme croyant. Les élections ne sont pas toujours linéaires. En Guinée, je pense qu’elles seront très disputées ».  Soutenez-vous  Cellou Dalein Diallo ? « Je le soutiens, les choses sont claires.», répond Embalo. L’aidez-vous ? « Pourquoi pas ? Cellou, c’est mon frère, mon candidat préféré pour la Guinée. Si j’étais Guinéen, je voterai pour lui et Alpha le sait », dit clairement Umaro Sissoco Embalo.