Revue de presse : la campagne des deux principaux candidats sous la rampe des hebdomadaires guinéens

0
722

Dans l’attente du vote de ce  dimanche, les journaux guinéens ont pour la plupart analysé les campagnes et propos des deux candidats. Ici, les analyses de La Croisade et de Le Lynx.

« Présidentielles/Crainte de désordres », barre La Croisade à sa Une, avec pour illustration une poignée de main de Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo. Le journal rappelle chaque élection présidentielle en Guinée est synonyme d’inquiétudes et d’angoisses au sein des populations. « Les sympathisants de partis rivaux se lancent des invectives extrêmes pendant la campagne. Certains militants trop extrémistes n’hésitent plus à s’attaquer aux cortèges de leaders et personnalités de passage, pour la campagne dans telle ou telle zone hostile soit au pouvoir ou à l’opposition de Cellou Dalein Diallo… », constate le journal qui est largement revenu sur la décision « surprenante » de Cellou Dalein de prendre part à cette élection présidentielle. Et le journal de s’interroger : Cellou Dalein serait-il prêt à s’autoproclamer vainqueur ? « Pour de nombreux observateurs proches du pouvoir, il (Cellou Dalein) aurait l’intention de s’autoproclamer vainqueur, en invitant ses militants et sympathisants à descendre dans les rues en sa faveur. Et qu’il ne serait du tout prêt ni favorable à accepter, cette fois-ci la victoire d’Alpha Condé qui brigue un nouveau mandat au sein de la 4ème République qui est toujours qualifié de troisième mandat par Cellou Dalein Diallo. D’ici cette auto-proclamation de sa victoire, le gouvernement a ordonné la fermeture des frontières terrestres entre la Guinée et le Sénégal et entre la Guinée et la Guinée-Bissau. Rien qu’avec ces deux pays. Il faut souligner qu’il n’est pas aisé pour un candidat au pouvoir d’organiser un scrutin et le perdre. Certes, on parle de démocratie en Afrique. Mais cette démocratie importée et imposée est encore un luxe en Afrique…Face à Alpha Condé, alors opposant radical, le Général Lansana Conté a remporté trois élections présidentielles (1993, 1998, 2003). Qui étaient les acteurs des victoires écrasantes ‘’ Un coup KO’’ du Général ? Il n’a jamais eu de second tour.  Cellou Dalein était en première ligne… », écrit le journal, qui conclut son analyse en écrivant : « les populations ont tous les regards  tournés vers Cellou Dalein par rapport  à ses propos ».

« Dalein a destabilisé Alpha ! », croit Le Lynx. Le satirique écrit que dans le cadre de la campagne électorale, Alpha Grimpeur prend en mains ce qui reste de la campagne menée jusque-là par visioconférence. Par la faute de la Petite Cellule Dalein qui l’aura acculé par des mobilisations de taille. « L’atmosphère n’est plus tenable pour le président-candidat. Le président-candidat n’a pas tenu dans les médias qu’il minimise tant. Avec les ambigüités de la HAC, un débat entre candidats ne peut avoir lieu en Guinée. Alpha Condé s’est fait malmener à l’issue de l’expérience avec RFI et France 24 le 6 octobre. Il s’en est sorti avec le visage déformé. Sa présence sur le terrain tourne au fiasco. Ses envoyés locaux lui mentent effrontément. On lui dit que tout est verrouillé, miné en sa faveur ;  Dalein est réduit à la portion congrue. Pourtant, celui-ci mobilise à Faranah. On dit à Alpha que cette mobilisation est tout sauf vraie. Faranah a fait « faux » plein, un fake remplissage, un vrai trucage médiatique. Que Dalein, il ne mobilise pas, il transporte. Il transporte. Il transporte. Il transporte tout ses militants avec lui. Kissidougou, Guéckedou, Macenta, Sérédou, Koulé, c’est pareil. Voilà Cellou à N’Zérékoré, Alpha se réveille brusquement. Pour prendre le pouvoir en Guinée en 1998, il avait lui-même transporté 10 000 militaires à Sipilou, un village ivoirien situé aux portes de Lola. N’Zérékoré est une ville spéciale pour transporteurs spéciaux. Le Grimpeur décide de remonter les bretelles aux ministres Papa Koly Kourouma et Rémy Lama, censés assurer la victoire du RPG dans la sérénité en région forestière. La marée humaine derrière Cellou Dalein à N’Zérékoré est incompatible avec les messages d’assurance et de confiance des populations que ces ministres là avaient fait parvenir à Alpha Grimpeur à la veille de l’arrivée de cette espèce d’opposant de toutes les turbulences… », analyse Le Lynx.