Revue de presse : reprise de Simandou par la SMB, visite de Alpha Condé à l’intérieur, rapport d’Amnesty…

0
5550

Les journaux parus du lundi 18 au 23 novembre se sont fait l’écho de l’alerte lancée par Amnesty International dans son rapport sur les tueries enregistrées lors des dernières manifestations politiques. Sur la même lancée, ces hebdomadaires ont relayé les réactions croisées de Sidya Touré, leader de l’Union des Forces Républicaines et du ministre Bantama Sow, suite à la dispersion de la marche du FNDC. Les confrères ont aussi repris le bilan du Président Alpha Condé, bilan vu par ses partisans. La dernière visite du Chef de l’Etat n’est pas non plus passée sous silence. Et enfin il a été question dans la presse de la semaine, du gros marché minier remporté par la Société Minière de Boké.

« Le Lynx » du lundi 18 novembre a barré à sa Une ‘’le cri d’alarme d’Amnesty International contre les violences politiques et les morts enregistrés lors des manifestations pacifiques’’. « La manifestation du 14 novembre du FNDC s’est soldée par des morts et des dégâts. Dans un rapport sur la Guinée, Amnesty s’inquiète et alerte… » Ce rapport de 28 pages d’Amnesty ; titré : « Guinée. Les voyants au rouge pour les droits humains à l’approche de l’élection présidentielle », est considéré par le gouvernement comme un complot : « Ce rapport alternatif qui voudrait contredire celui élaboré par les autorités guinéennes… Présente ainsi des faits insuffisamment vérifiés et recoupés et passe volontairement sous silence les efforts et les progrès significatifs réalisés dans la consolidation de l’Etat de droit et dans l’amélioration de la conduite des forces de sécurité dans les opérations de maintien d’ordre ».

« L’Aigle Infos » est revenu sur la cérémonie de passation de service entre le nouveau ministre de la Sécurité et le sortant. Albert Damatang Camara, le ministre entrant a réaffirmé son attachement au respect de la loi. « Je compte sur l’héritage que me laisse mon prédécesseur dont je connais le professionnalisme et surtout le sens de l’Etat…Je mesure toute l’ampleur de la charge qui pèse sur les forces de l’ordre », reconnait-il. Et au journal d’espérer que cette nomination de Damantang « contribuera à faire bouger les choses dans le bon sens au niveau du département de la sécurité et de la Protection Civile ».

L’hebdomadaire du lundi, « L’Observateur », quant à lui, il a repris l’interrogation et l’inquiétude de l’OGDH sur le rôle du camp de Soronkoni, dans la région de Kankan. Selon le journal, c’est dans un communiqué publié le 15 novembre dernier que l’OGDH informée par des requêtes des parents de victimes d’arrestations. « Par des requêtes provenant de parents de victimes, l’OGDH est informée de l’arrestation sans aucun motif invoqué et de déportation dans le camp de Soronkoni, de plusieurs personnes. Est-ce la réédition des pratiques du passé où pour des motifs politiques, de nombreux fils du pays sont passés de vie à trépas ». Et le communiqué repris par le journal « L’Observateur » de demander au Président de la République de fermer les prisons ouvertes dans ce camp.

« Le Standard » du mercredi a fait cas du bilan du Président de la République. Bilan vu par ses partisans qui ne rate aucune occasion pour le défendre « bec et ongle » Ainsi, pour ces défenseurs, le Président Alpha Condé a conduit le pays sur la voie de l’émergence, il a mené le combat contre la corruption et l’impunité, il a fait la promotion de la démocratie et des droits de l’homme, il a fourni l’eau et le courant électrique avec la construction des infrastructures et donner du travail aux jeunes et a promu l’autonomisation des femmes y compris la réforme des forces de défense et de sécurité sans oublier la réconciliation nationale.

 « La Lance » s’est intéressé au contrat de la SMB qui vient de rafler le marché des blocs 1 et 2 du mont Simandou après le départ de BSGR. « …A la date du 4 octobre, seules les offres de la SMB et FMG…Ont été déclarées recevables par la plénière de la commission d’évaluation. A cette date, des membres de cette commission avaient rapporté que les offres de la SMB semblaient être plus alléchantes, en ce sens qu’elles prenaient en compte la construction du chemin de fer… »  Le journal a aussi fait cas de la cérémonie d’hommage rendu aux martyrs de la bataille de Porédaka, dans la région de Mamou. « Le 14 novembre, sur initiative du Haut Conseil des Anciens de Timbo avec l’appui des Diwé(Provinces) de Fougoumba, Bhouria, Kankalabé et Kébaly, les neuf anciens Diwé du Fouta Djallon se sont retrouvés pour rendre hommage aux martyrs tombés, les armes à la main, à la célèbre bataille de Poredaka du 14 novembre 1896. La cérémonie a refoulé du monde venu de partout pour lire le Coran et prier pour le repos de l’âme des combattants morts sur le champ d’honneur. Les populations de Porédaka qui étaient à la fois fières et joyeuses ont accueilli favorablement cette initiative dans leur localité ».