Revue de presse : violences à Kankan, séries de manifs sociopolitiques, vœux du Chef de l’Etat

0
533

Les vœux de nouvel an ont été le sujet prédominant dans les journaux parus la semaine dernière. La fin de la décennie 2010 a été l’occasion pour le Président Alpha Condé et les leaders politiques de l’opposition pour adresser leurs meilleurs vœux aux Guinéens. Les journaux dans leur majorité ont diffusé l’annonce de la série de manifestations dès ce mois de janvier : grève des enseignants, la marche des partisans du FNDC, la grève des agents de PMU, de la SEG et de l’EDG etc. Les violences politiques qui ont lieu à Kankan n’ont pas échappé aux tabloïdes.

Pour « Le Lynx » du lundi 6 janvier, dans les différents messages de fin d’année, Et le Président de la République et les leaders politiques de l’opposition, chacun a tenu à exprimer ses préoccupations et proposer des solutions de sortie de crise. « Dans leurs laïus pour le nouvel an, chacun y allé de sa détermination, de son engagement de sa fermeté…verbale, de son latin ». S’agissant de la grève, le confrère s’est simplement indigné. « Depuis 3ans, l’école guinéenne est perturbée par des grèves… », lit-on dans les colonnes du Lynx.

Quant à « L’Indépendant », dans son message de fin d’année, le Président de la République a appelé ses compatriotes à cultiver la paix et l’unité nationale. Concernant le projet de la nouvelle constitution, selon le journal, le Président Alpha Condé a garanti le respect de la volonté du peuple. Par ailleurs, le journal a annoncé les listes des partis politiques qui ont répondu présents à la CENI pour participer aux législatives prochaines. Un fait divers a aussi retenu l’attention du confrère : la mort tragique de deux joueurs de l’équipe de football, le « Wakrya AC » au retour de Kindia après match de la 57 journée du championnat national de la première division.

« Le Populaire » est revenu sur l’annonce de la grève des enseignants. « Le leader du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée annonce une grève générale et illimitée… » Selon le confrère, Aboubacar Soumah, le leader du mouvement syndical et ses camarades accusent le pouvoir d’avoir une grande part de responsabilité dans le recensement « bâclé » des enseignants guinéens. Le populaire a aussi repris les propos de Sidya Touré, leader de l’Union des Forces Républicaines, qui s’est dit prêt pour la marche pacifique illimitée à travers tout le pays. Sans oublier bien sûr la déclaration de la CODENOC qui jure que « l’opposition appelle à la guerre sainte ».

« Le Standard» s’est penché cette semaine sur le boycott des législatives. « Cellou et SidyaNdlr », ont jusqu’au bout choisi de ne pas déposer de candidature devant le comité de la CENI établi à cet effet. Comme pour dire que jusqu’à preuve du contraire, c’est la logique du boycott qui aura prévalu… »

« La Lance » du mercredi, a fait échos des violences politiques qui se sont déroulés à Kankan le 6 janvier dernier pendant la manifestation pacifique du FNDC. « Des scènes de pillages de boutiques et de magasins et des échauffourées ont été signalées un peu partout dans la ville, surtout dans les marchés Djaka, Lofèba, Dibida. Le quartier « Mobile » été particulièrement mouvementé. Il aura fait les frais de ces attaques….» Et le journal de conclure que ces violences ont été préméditées. Car le Président Alpha aurait dit à ses partisans le 29 mars dernier « de se préparer à l’affrontement ?». Selon donc l’hebdomadaire du mercredi, ce qui vient de se passer à Kankan n’est que la suite logique de cette question va-t-en guerre.